October 30, 2013 / 9:20 PM / 4 years ago

LEAD 2-Facebook dépasse les attentes mais Wall Street se méfie

4 MINUTES DE LECTURE

* Chiffre d'affaires en hausse de 60% au T3

* Le mobile représente 49% des recettes publicitaires totales

* Le groupe ne veut pas augmenter la fréquence des publicités

* L'action a bondi hors séance avant de retomber (avec déclarations du directeur financier, commentaire d'analyste, cours hors séance actualisé)

SAN FRANCISCO, 30 octobre (Reuters) - Facebook a publié mercredi un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 60% sur un an et supérieur aux attentes de Wall Street grâce à la croissance soutenue de ses activités de publicité sur mobile mais il a déçu certains investisseurs en annonçant qu'il n'avait pas l'intention d'augmenter la fréquence des publicités envoyées à ses utilisateurs.

L'action du premier réseau social du monde a gagné jusqu'à 15% après l'annonce des résultats dans les transactions hors séance mais il a rechuté par la suite, tombant à 47,40 dollars, 3% en dessous de son cours de clôture sur le Nasdaq.

Le directeur financier du groupe, David Ebersman, a déclaré au cours d'une téléconférence que le ratio d'insertion de publicités, légèrement supérieur à 5% du nombre de publications sur les "pages" des utilisateurs, n'augmenterait pas beaucoup à l'avenir.

Ses déclarations et les commentaires de la direction laissant entendre que les utilisateurs adolescents commençaient à utiliser Facebook moins fréquemment, ont atténué l'impact des résultats meilleurs qu'attendu.

"Il semble que le fait que la fréquence des publicités n'augmente pas soit un sujet de préoccupation", a expliqué Richard Greenfield, analyste de BTIG.

Il a toutefois jugée exagérée la réaction des investisseurs, expliquant que la hausse des tarifs publicitaires de Facebook était le véritable moteur de la croissance de ses recettes, plus que celle des volumes.

1,19 Milliard D'utilisateurs Actifs

La publicité sur mobile a représenté 49% de l'ensemble de ses recettes publicitaires au troisième trimestre, soit environ 880 millions de dollars.

Sur la même période l'an dernier, cette activité, que Facebook venait d'amorcer, n'avait généré qu'environ 150 millions de dollars de chiffre d'affaires.

"Ils semblent progresser à toute vitesse", a commenté Ronald Josey, analyste de JMP Securities, expliquant que la forte croissance du chiffre d'affaires du groupe dans le mobile avait apaisé les craintes que de nombreux investisseurs nourrissaient au moment de l'entrée en Bourse, au printemps 2012.

"Il est clair qu'ils ont le produit, qu'ils ont le trafic et que maintenant, ils ont la solution pour la publicité", résume-t-il.

Facebook a précisé qu'il comptait 1,19 milliard d'utilisateurs actifs mensuels fin septembre, contre 1,15 milliard fin juin. Le nombre d'utilisateurs actifs quotidien atteint environ 507 millions, a-t-il ajouté.

En Bourse, le cours de l'action Facebook a doublé ces trois derniers mois, Wall Street se montrant de plus en plus confiante dans la capacité du groupe à profiter de l'essor de l'internet mobile.

Le chiffre d'affaires total du groupe américain sur juillet-septembre a progressé de 60% à 2,016 milliards de dollars, alors que les analystes prévoyaient en moyenne 1,911 milliard selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Facebook a fait état d'un bénéfice net trimestriel de 425 millions de dollars, soit 17 cents par action, contre une perte nette de 59 millions (deux cents/action) un an auparavant. (Alexei Oreskovic et Gerry Shih; Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below