L'acier européen renouera avec la croissance en 2014-Eurofer

mercredi 30 octobre 2013 15h23
 

LONDRES, 30 octobre (Reuters) - La demande pour l'acier augmentera d'environ 3% en Europe en 2014 confirmant les premiers signe de reprise sur le continent, a annoncé mercredi Eurofer, la fédération de sidérurgistes européens.

L'économie européenne est sortie de récession au deuxième trimestre (+0,3% par rapport au deuxième trimestre en zone euro), mais la croissance n'est pas suffisante pour redresser le secteur de l'acier qui souffre toujours d'une surcapacité de production et d'une chute de 30% de la demande depuis 2008. Par ailleurs, les sidérurgistes peinent de plus en plus à obtenir des financements auprès des banques.

Ainsi, l'indien Tata Steel, deuxième producteur en Europe, a annoncé mardi la suppression d'une cinquantaine de postes en Grande-Bretagne, en raison de la faible demande dans le pays.

Malgré ce contexte difficile, Eurofer se montre optimiste dans son dernier rapport, tout en restant prudent, sur l'avenir du marché de l'acier en Europe.

"Le marché européen de l'acier se porte mieux qu'il y a un an", a déclaré Gordon Moffat directeur général d'Eurofer.

"De meilleures perspectives économiques (...) une bonne gestion des stocks et une baisse de la pression des importations laissent entrevoir une reprise progressive mais prudente du marché en 2014."

Dans son précédent rapport, publié au mois de juillet, Eurofer avait annoncé que la demande d'acier reculerait de 3,1% cette année, après avoir chuté de 10% en 2012. Le groupe tablait également sur une hausse modeste au cours du premier trimestre 2014. (voir )

Concernant les conditions d'accès au crédit, Eurofer se montre confiant dans le fait qu'elles s'amélioreront au cours du quatrième trimestre, grâce notamment à de meilleures perspectives de croissance sur le continent et d'une amélioration des conditions de refinancement des banques. (Maytaal Angel, Constance De Cambiaire pour le service français)