24 octobre 2013 / 06:29 / il y a 4 ans

LEAD 1-Credit Suisse va refondre le trading de taux

* bénéfice net T3 454 mlns CHF (consensus: 705 mlns)

* restructuration du trading de taux

* Afflux net de 8,1 mds CHF dans la banque privée

* Objectif de réduction des coûts de 4,5 mds CHF d'ici 2015 (Actualisé avec des précisions)

ZURICH, 24 octobre (Reuters) - Credit Suisse a annoncé jeudi qu'il restructurerait ses activités de trading de taux après avoir enregistré une chute des revenus et des profits dans son métier de banque d'investissement.

La banque suisse a annoncé une hausse de son bénéfice net à 454 millions de francs par rapport au même trimestre l'an dernier, Credit Suisse ayant à l'époque passé des charges sur sa propre dette. Les analystes anticipaient un bénéfice de 705 millions de francs.

"Nous restructurons et simplifions nos affaires de taux afin d'augmenter les rendements, de nous adapter à l'environnement réglementaire en mutation et d'anticiper l'évolution de la structure du marché", indique le groupe bancaire dans un communiqué.

Le produit net bancaire global de la banque n'a diminué que d'un peu plus de 1% mais celui de la banque d'investissement a chuté de près de 20%, en raison surtout d'un tassement marqué du trading obligataire. En conséquence, le bénéfice imposable a été réduit de plus de moitié à 229 millions de francs.

La restructuration du trading de taux est une nouvelle mesure prise par la banque pour parer à une réglementation devenue bien plus stricte pour les banques d'investissement et à une activité médiocre. La banque a veut avoir réduit ses dépenses de plus de 4,5 milliards de francs d'ici la fin 2015.

Les investisseurs s'inquiétaient, ces derniers trimestres, d'une trop grande dépendance de la banque envers les produits à taux fixe, ce qui la rendait vulnérable en cas de hausse des taux d'intérêt.

Le tassement marqué du trading n'est pas surprenant en soi dans la mesure où plusieurs banques avaient déjà lancé des avertissements ces dernières semaines. Credit Suisse a dit pour sa part que le ralentissement saisonnier était aggravé par la volatilité des marchés.

Les grandes banques suisses ont par ailleurs pris des mesures pour réduire le risque et augmenter leurs fonds propres pour répondre à une réglementation devenue plus exigente dans un contexte de crise mondiale. Credit Suisse toutefois conserve son activité dans le taux fixe, à l'inverse d'UBS.

La manière dont la banque suisse traite ses activités dans les produits de taux fixe est considérée comme un modèle à suivre par d'autres banques européennes et américaines confrontées elles aussi à des réglementations plus tatillones.

La banque privée enregistre pour sa part un "afflux net de nouveaux capitaux de 8,1 milliards de francs, avec de forts afflux dans les produits Asset Management à marge élevée, sur les marchés émergents et dans le segment de clientèle Ultra-High Net Worth Individuals". (Katharina Bart, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below