September 20, 2013 / 12:41 PM / 4 years ago

AVANT-PAPIER-Total attendu sur la redistribution du cash

6 MINUTES DE LECTURE

* Les investisseurs veulent en savoir plus sur la réduction des Capex en 2014

* Les objectifs de production sont jugés moins cruciaux

* Les ratios de Total se sont améliorés vs les concurrents

par Michel Rose

PARIS, 20 septembre (Reuters) - Lors d'une réunion lundi à Londres, les investisseurs attendent de Total qu'il se montre déterminé à réduire ses investissements après un pic cette année et à redistribuer le cash ainsi libéré aux actionnaires sous la forme de dividendes.

Les analystes accordent moins d'importance à l'objectif de croissance de la production de 2-3% affiché par le groupe, jugé moins crucial depuis que d'autres grands groupes pétroliers occidentaux ont renoncé à ce type de cible.

De grands projets comme les champs gaziers de Laggan et Tormore, situés en mer à l'ouest des îles Shetland, doivent entrer en production l'an prochain, au moment même où les investissements doivent commencer leur décrue, ce qui laisse potentiellement plus d'argent à distribuer.

En juillet dernier, le directeur financier du groupe, Patrick de La Chevardière, avait piqué la curiosité des investisseurs en indiquant que les investissements (capex) devraient culminer à 28 milliards de dollars en 2013.

"C'est un point très attendu de la présentation. S'ils peuvent donner un montant brut des Capex en 2014 ce sera regardé attentivement", observe Iain Pyle, analyste chez Bernstein à Londres.

"Compte tenu du nombre de projets actuellement gérés par Total, je n'attend pas de réduction importante, mais tout chiffre inférieur à la guidance de 28 milliards de dollars pour 2013 serait jugé positif."

Profitant des plus hauts historiques atteints par le pétrole, qui se traite actuellement à près de 110 dollars sur le marché, Total a procédé à des investissements record au cours des trois dernières années, développant 13 projets majeurs et accroissant son budget d'exploration, soulignent les analystes de la Société générale dans une note.

Les actionnaires du 2e groupe pétrolier européen attendent maintenant d'être payés en retour.

"C'est certainement ce que les investisseurs espèrent, mais je ne pense pas que le dividende sera relevé pour l'instant", estime Iain Pyle de Berstein, ajoutant qu'il n'attendait rien avant 2014, lorsque la production aura augmenté et que les dépenses auront été jugulées.

Pressions Sur L'action

La performance du titre en Bourse a légèrement relâché la pression sur la direction de Total, parfois critiqué par des actionnaires lors des précédentes assemblées générales.

Le titre a retrouvé vers la mi-septembre le niveau des 43 euros où il naviguait avant la fuite en mars 2012 d'un puits de la plate-forme gazière d'Elgin-Franklin en mer du Nord, qui a coûté plusieurs centaines de millions d'euros au groupe.

Aujourd'hui, la capitalisation boursière de Total se monte à plus de 100 milliards d'euros - dépassant ainsi celle de son rival britannique BP - derrière le numéro un européen Royal Dutch Shell (158 milliards).

La capitalisation boursière de BP (98 milliards d'euros) a largement fait les frais du coût des indemnisations liées à l'explosion du puits de Macondo dans le golfe du Mexique en 2010.

Reste que Total, longtemps sous-évalué par le marché, se paye désormais 8,3 fois ses résultats attendus pour les 12 prochains mois contre 8,1 pour BP et 8,5 pour Shell, selon les données Thomson Reuters.

Il se traite toutefois encore avec une décote par rapport à ses grands rivaux américains que sont Chevron (10,1 fois les résultats) et ExxonMobil (11,3 fois).

Des Preuves Tangibles

Les investisseurs ont parfois été échaudés dans le passé par les objectifs de production fixés par la direction de Total, qui n'ont pas toujours été tenus.

"Le marché exige des signes tangibles selon lesquels les investissements baissent ou atteignent un plateau afin d'être plus en phase avec le cycle d'allocation du cash du groupe", estiment les analystes de Macquarie dans une note.

Certains analystes restent sceptiques sur les objectifs de production du groupe pour 2013, en dépit de l'annonce en juillet de la première hausse de production depuis près de trois ans. (voir )

Total a indiqué qu'il pourrait ajuster si nécessaire ses objectifs de production 2013 lors de la journée investisseurs, mais les analystes attendent autre chose.

"Pour être tout à fait honnête, on ne s'intéresse pas à l'objectif chiffré de production", déclare un analyste basé à Paris, qui a requis l'anonymat.

"J'espère que la croissance sera là au second semestre, avec Kashagan et le retour d'Elgin, mais le chiffre en lui-même n'est pas très important", ajoute Iain Pyle de Bernstein.

Total espère que le démarrage en début de mois du gisement de Kashagan au Kazakhstan ainsi que la première livraison du projet de GNL (Gaz naturel liquéfié) en Angola se fera sentir sur la production.

Selon d'autres analystes, les investisseurs attendent également des précisions sur la cession des actifs non stratégiques du groupe et sur la manière dont Total entend surfer sur la vague de l'exploitation des gaz de schiste aux Etats-Unis.

"le plan stratégique donné par l'entreprise manque d'ambition en termes de baisse des coûts et de développement vers le 'shale oil' (huile de schiste). Davantage de cessions d'actifs seraient appréciées", observe Alexandre Andlauer, analyste chez Alphavalue à Paris.

Christophe de Margerie, le PDG de Total, a déclaré récemment que le groupe pourrait revoir à la hausse son objectif de cessions d'actifs pour financer sa dynamique d'investissement.

Total a jusqu'ici prévu d'atteindre à fin 2013 la limite basse de son programme de 15 à 20 milliards de dollars de désinvestissements sur la période 2012-2014. (Avec la contribution de Muriel Boselli et de Jean-Michel Bélot, édité par Gilles Guillaume)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below