21 juin 2013 / 13:28 / il y a 4 ans

LEAD 1-Mediobanca chute en Bourse après son plan stratégique

* Va céder pour E2 mds de participations

* E400 mlns de dépréciations, une perte nette annuelle

* Réduira de 3% sa part dans Generali

* Vise un ROE de 10-11% d'ici 2016

par Gianluca Semeraro et Lisa Jucca

MILAN, 21 juin (Reuters) - Mediobanca chute en Bourse vendredi en réaction à la présentation d'un nouveau plan stratégique par lequel la banque d'affaires italienne envisage la cession de la quasi-totalité de ses participations stratégiques.

"Les objectifs sont un peu trop ambitieux", a dit un trader milanais.

L'action, un temps réservée à la baisse, perd 6,4% à 4,55 euros à 13h20 GMT.

Créée dans l'Italie de l'après-guerre par le banquier Enrico Cuccia, la banque avait mis en avant davantage sa capacité d'influence qu'un appât effréné du gain. Mais la crise économique et l'instauration de règles prudentielles plus rigoureuses, qui rendent très coûteuse la conservation de participations non rentables, ont poussé Mediobanca à changer son fusil d'épaule.

Sous la pression d'actionnaires soucieux de meilleurs rendements, la banque a décidé de se recentrer sur son métier de base, marquant la fin d'une époque pour cet établissement qui avait établi son influence et son emprise sur une bonne partie du monde italien de l'entreprise.

Tout en préservant son activité de banque d'investissement, Mediobanca veut également donner plus de poids à la banque de détail, source d'une liquidité devenue très recherchée, et à l'activité de "corporate banking".

"Notre 'business model' est jugé trop compliqué ; les investisseurs ont du mal à saisir sa valeur. C'est également le résultat de notre grande exposition aux participations boursières", a expliqué l'administrateur délégué Alberto Nagel à des analystes et des investisseurs.

Dans son plan, qui s'étend de 2014 à 2016, la banque annonce qu'elle réduira de deux milliards d'euros ses participations, en les vendant presque toutes, à l'exception des 13,2% qu'elle détient dans Generali, un avoir qu'elle réduira toutefois de 3%.

Mediobanca compte déprécier dans l'immédiat plusieurs participations stratégiques à hauteur de 400 millions d'euros, afin de les ramener à leur valeur de marché. Le groupe prévient que cela conduira à une perte nette d'environ 200 millions pour l'exercice qui s'achèvera le 30 juin.

La banque vise un rendement des fonds propres compris entre 10% et 11% d'ici 2016, et compte maintenir son ratio de solvabilité Tier 1 entre 11% et 12%.

Mediobanca possède, entre autres, environ 13,7% de l'éditeur RCS Mediagroup, 11,6% de Telco, la holding qui contrôle Telecom Italia, et 4,6% du fabricant de pneus Pirelli.

Une source proche du dossier, qui s'est fait l'écho lundi du plan stratégique, a précisé que la banque prévoyait de sortir dans un premier temps des pactes d'actionnaires existants chez RCS, Telecom Italia et Pirelli.

Mediobanca est contrôlé par un groupe d'investisseurs italiens et étrangers qui détiennent au total 42% de son capital. Son premier actionnaire est une autre banque, UniCredit , avec 8,7%.

* BREAKINGVIEWS-Salotto Buono's dismantling hopeful sign for Italy (Julien Dury, Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below