Mediobanca va céder presque toutes ses participations

vendredi 21 juin 2013 08h36
 

MILAN, 21 juin (Reuters) - La banque d'affaires italienne Mediobanca a annoncé vendredi la cession prochaine de presque toutes ses participations stratégiques, ce qui la conduira à enregistrer une perte nette à l'issue de l'année fiscale en cours.

L'établissement milanais, actionnaire de certaines des plus grosses entreprises d'Italie, a présenté un nouveau plan stratégique qui vise à concentrer ses efforts sur ses activités bancaires, à cause de la baisse des rendements provoquée par la crise économique.

Dans son plan, qui s'étend jusqu'a 2016,, la banque annonce qu'elle réduira de deux milliards d'euros ses participations, en les vendant presque toutes, à l'exception des 13,2% qu'elle détient dans Generali, une participation qu'elle diminuera toutefois de trois points.

Mediobanca compte déprécier dans l'immédiat plusieurs participations stratégiques à hauteur de 400 millions d'euros, afin de les ramener à leur valeur de marché. Le groupe prévient que cela conduira à une perte nette d'environ 200 millions pour l'exercice qui s'achèvera le 30 juin.

La banque vise un rendement des fonds propres compris entre 10% et 11% d'ici 2016, et compte maintenir son ratio de solvabilité Tier 1 entre 11% et 12%.

Mediobanca possède pour l'instant, entre autres, environ 13,7% de l'éditeur RCS Mediagroup, 11,6% de Telco, la holding qui contrôle Telecom Italia, et 4,6% du fabricant de pneus Pirelli.

Une source proche du dossier, qui s'est fait l'écho lundi du plan stratégique, a précisé que la banque prévoyait de sortir dans un premier temps des pactes d'actionnaires existants chez RCS, Telecom Italia et Pirelli.

Mediobanca est contrôlée par un groupe d'investisseurs italiens et étrangers qui détiennent au total 42% de son capital. Son premier actionnaire est une autre banque, UniCredit , avec 8,7%. (Gianluca Semeraro; Julien Dury et Marc Angrand pour le service français)