France-La guerre des prix dans les télécoms pas encore finie-SFR

mercredi 12 juin 2013 07h53
 

PARIS, 12 juin (Reuters) - SFR, fililale de Vivendi , prévoit une poursuite de la baisse des tarifs des forfaits low-cost en France dans le contexte actuel de guerre des prix dans les télécoms, déclare le président de l'opérateur dans l'édition de mercredi des Echos.

"Je crains que l'on n'ait pas encore tout à fait touché le fond", dit Stéphane Roussel, ajoutant ne pas s'attendre à un effet immédiat de la téléphonie de 4e génération sur les marges de SFR.

"Le revenu moyen par client 4G sera supérieur de dix euros par mois à ceux qui ont la 3G. Mais je ne sais pas quand : en 2014 ou 2015", poursuit-il.

Le président de SFR, qui s'attend à ce que les deux années qui viennent soient difficiles en raison des investissements dans la 4G et la fibre optique, annonce également une intensification du plan de restructuration lancé l'an dernier, sans plus de précision.

Stéphane Roussel confirme aussi le scénario d'une introduction en Bourse de l'opérateur, comme la maison mère Vivendi l'avait indiqué fin avril, rappelant que le changement de gouvernance de SFR a été motivé par la perspective "d'une mise en Bourse si les conditions de marché le permettent." (Gilles Guillaume, édité par Véronique Tison)