Deutsche Bank-Les exceptionnels risquent de peser sur 2013

mardi 4 juin 2013 17h17
 

FRANCFORT, 4 juin (Reuters) - Frais juridiques, coupes dans les dépenses et réduction des risques risquent de grever les résultats cette année, a déclaré Deutsche Bank mardi.

La banque allemande a porté à 2,4 milliards d'euros les provisions pour frais juridiques en mars (voir: ) et compte réduire ses coûts annuels de 4,5 milliards d'euros d'ici 2015, ce qui accroîtra notamment les charges liées à des licenciements dans les trois trimestres restant à courir cette année.

Deutsche Bank doit en particulier se défendre devant les tribunaux dans un dossier lié au marché immobilier aux Etats-Unis et un autre tenant à des soupçons de manipulation du taux interbancaire Libor.

Pour autant, le co-président du directoire Anshu Jain a confirmé lors d'une présentation à des investisseurs l'objectif d'un rendement des fonds propres après impôt de 12% au moins d'ici 2015.

Les revenus sont appréciables dans l'ensemble des segments depuis le début du deuxième trimestre, même si cette évolution est en partie compensée par des taux d'intérêt bas et par des pressions sur les marges dans certaines régions et activités, a-t-il ajouté.

La banque a procédé en avril à une augmentation de capital de 2,96 milliards d'euros pour financer des rachats d'actifs et développer ses activités. (voir )

Anshu Jain avait alors souligné que le renforcement des fonds propres de la banque ouvrait la voie à une augmentation du dividende et a une stratégie plus agressive de conquête de part de marché.

La première banque allemande en termes de capitalisation a maintenu un dividende de 0,75 euro par action depuis 2009.

L'action gagne 2,21% à 36,7 euros vers 15h10 GMT, la plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 50.

(Jonathan Gould, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)