MAN avertit sur sa rentabilité en 2013

mardi 4 juin 2013 12h33
 

FRANCFORT, 4 juin (Reuters) - MAN, fabricant de poids lourds et d'équipements industriels, a déclaré mardi que sa rentabilité serait plombée de manière significative cette année à la fois par de nouvelles provisions liées à une commande, une baisse des services après-vente de la division "Diesel & turbo" et des élements fiscaux.

En avril dernier, la filiale de Volkswagen avait passé dans ses comptes du premier trimestre une provision de 140 millions pour se prémunir d'éventuels risque liée à une importante commande de centrales clefs en main fonctionnant au gazole. (voir et )

Comme il en avait évoqué la possibilité à l'époque, le groupe allemand a annoncé qu'il passerait une provision supplémentaire de 146 millions d'euros dans ses comptes du deuxième trimestre à la suite du rapport final d'un cabinet d'audit analysant les risques du projet.

MAN a précisé que le chiffre d'affaires de cette année serait équivalent aux 15,8 milliards d'euros de 2012.

Le groupe a noté que le repli des activités services après-vente de la division "Diesel & Turbo" constaté depuis le début de l'année était plus marqué que prévu.

"En raison de la persistance d'une situation économique difficile dans le transport maritime, de la crise de la dette souveraine en Europe et d'une conjoncture déprimée au Moyen-Orient, la situation des activités après-vente de la division Diesel & Turbo devrait rester tendue au cours des prochaines années", souligne MAN.

Cette division, qui a représenté près d'un quart du chiffre d'affaires de MAN en 2012, fabrique entre autres des moteurs diesel pour bateaux, des usines clefs en main et des réacteurs pour l'industrie chimique.

Vers 10h30 GTM, le titre MAN cédait 0,74% à 84,82 euros à la Bourse de Francfort alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes perdait 0,13%. (Maria Sheahan, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)