LEAD 3-Renault maintient son plan électrique malgré Better Place

lundi 27 mai 2013 19h39
 

* Le partenaire de Renault fait faillite en plein débat sur les infrastructures

* Une mauvaise nouvelle mais le programme électrique du groupe continue-Ghosn

* La batterie interchangeable représentait des volumes limités, selon Renault (Actualisé avec information des Echos, §6)

PARIS, 27 mai (Reuters) - Renault a relativisé lundi l'impact de la faillite de Better Place, son partenaire dans les systèmes de recharge de batteries, son PDG Carlos Ghosn déclarant que cela ne remettait pas en cause la stratégie du groupe automobile français dans le véhicule électrique.

L'entreprise israélienne a annoncé dimanche son dépôt de bilan, le projet pilote de stations d'échange automatique de batteries qu'il déployait en Israël et au Danemark pour des voitures Renault n'ayant pas atteint ses objectifs financiers.

"Je regrette ce qui s'est passé, c'est une mauvaise nouvelle, mais ça ne remet en cause ni la continuité de notre offensive au niveau des voitures électriques, ni les technologies sur lesquelles Better Place avait fondé son approche, celle de la batterie interchangeable", a déclaré devant la presse Carlos Ghosn, qui remettait sur les Champs-Elysées les clés d'une Zoé électrique à Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues.

"Comme dans toute innovation, vous êtes amené de temps en temps à réussir certaines coopérations, il y en a d'autres qui disparaissent", a-t-il ajouté.

L'alliance Renault-Nissan se veut en pointe en matière de véhicule électrique, moyen de transport silencieux et non polluant mais qui peine à s'imposer en raison notamment d'un coût d'acquisition plus élevé, d'une autonomie limitée et de la lenteur du déploiement des bornes de recharge. Le numéro deux de Renault, Carlos Tavares, déplorait encore la semaine dernière des infrastructures électriques toujours jugées insuffisantes en France.

Le journal Les Echos, sur son site internet, rapporte que l'Etat réfléchit à la création d'un opérateur national pour doter la France d'un réseau de recharge pour véhicules électriques. Il aurait pour mission de créer et gérer quelque 5.000 bornes de charge rapide le long des routes et autoroutes.   Suite...