La première banque grecque bénéficiaire au T1 grâce à la Turquie

vendredi 24 mai 2013 18h53
 

ATHENES, 24 mai (Reuters) - La première banque grecque, National Bank (NBG) a publié vendredi son deuxième bénéfice trimestriel consécutif, un résultat soutenu par les performances de sa filiale turque Finansbank, la diminution de ses coûts de financement et la baisse des provisions pour créances douteuses.

Le groupe a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice net de 27 millions d'euros, à comparer à une perte de 731 millions sur la période correspondante l'an dernier.

A elle seule, la filiale Finansbank a gagné 155 millions d'euros sur janvier-mars, un résultat en progression de 23%.

Les provisions pour créances douteuses du groupe ont diminué de 15% sur un an, à 428 millions d'euros.

Les coûts de financement de NBG ont parallèlement reculé avec la réouverture aux banques grecques en décembre du guichet de refinancement de la Banque centrale européenne (BCE). Jusqu'alors, les établissements helléniques ne pouvaient se refinancer que dans le cadre du dispositif de "soutien exceptionnel à la liquidité" (ELA), nettement plus onéreux. (George Georgiopoulos, Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame)