Syngenta se dit optimiste après une hausse des ventes au T1

jeudi 18 avril 2013 10h20
 

ZURICH, 18 avril (Reuters) - Syngenta, numéro un mondial de l'agrochimie, a estimé jeudi que les agriculteurs continueraient à investir dans ses produits malgré la baisse des prix des matières premières, après avoir enregistré une hausse des ventes conforme aux attentes au premier trimestre.

Le groupe suisse, qui produit des herbicides et insecticides ainsi que des semences génétiquement modifiées, a enregistré une hausse de 6% de son chiffre d'affaires, à 4,57 milliards de dollars (3,5 milliards d'euros). Les analystes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 4,56 milliards.

Vers 08h00 GMT, l'action Syngenta gagnait 2,22% à 386,7 francs suisses sur le marché suisse.

Mike Mack, directeur général de Syngenta, a estimé que la baisse des prix du maïs, du blé et du soja, affectés par les inquiétudes qui pèsent sur la croissance mondiale et la baisse de la demande, ne découragerait pas les agriculteurs d'investir.

"Les cultivateurs disposent d'assez bonnes liquidités, ils sont bien capitalisés", a-t-il déclaré à Reuters. "A l'heure actuelle, les prix continuent à tous les niveaux à attirer les investissements dans les semences."

Mike Mack a ajouté que son groupe restait en mesure d'atteindre son objectif d'une croissance annuelle de 8% de son chiffre d'affaires, qui devrait porter ses ventes à 25 milliards de dollars d'ici 2020 contre 14,2 milliards l'an dernier, malgré la vague de froid qui a retardé le début des semis en 2013 en Europe et en Amérique du Nord.

L'évolution des prix des matières premières a pour le moment encouragé les agriculteurs à investir dans les produits de Syngenta et de ses concurrents Monsanto et DuPont , pour améliorer leurs rendements.

Monsanto a relevé au début du mois sa prévision de bénéfice pour l'exercice fiscal en cours, après avoir enregistré une hausse de 15% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre en raison de la bonne santé du marché du maïs. (Caroline Copley, Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand)