Les ventes de Burberry dopées par la demande chinoise au T4

mercredi 17 avril 2013 14h08
 

LONDRES, 17 avril (Reuters) - Le groupe britannique de luxe Burberry a rapporté mercredi des ventes plus importantes que prévu sur son quatrième trimestre clos le 31 mars, en particulier grâce à la demande des clients chinois pour ses manteaux et ses sacs à main haut de gamme.

Burberry avait inquiété l'industrie du luxe européen en septembre dernier, après avoir averti d'un ralentissement de la demande de produits de luxe, notamment en Chine, mais a récemment revu ses perspectives à la hausse. (Voir )

Les ventes du groupe ont connu au quatrième trimestre une hausse de 10%, à 503 millions de livres (584 millions d'euros). Les seules ventes au détail, qui représentent trois quarts du chiffre d'affaires du groupe, ont progressé de 14% à 376 millions de livres.

Sur l'ensemble du semestre qui s'est achevé le 31 mars, le chiffre d'affaires s'est élevé à 1,116 milliard de livres, au-dessus des 1,098 milliard que prévoyaient en moyenne des analystes interrogés par l'entreprise.

"Dans l'ensemble, c'est une performance solide", explique Allegra Perry, analyste chez Cantor Fitzgerald. "Même si les ventes restent inégales, Burberry a retrouvé une bonne dynamique dans des marchés asiatiques qui sont cruciaux pour sa croissance."

Les ventes à périmètre comparable ont augmenté de 8% sur la même période, avec des hausses à deux chiffres en Chine et à Hong Kong.

Burberry a annoncé l'ouverture nette de 10 boutiques dans l'année, dont trois grandes surfaces à Shanghai. Le groupe a néanmoins prévenu qu'il ralentirait le rythme de ses ouvertures sur la période 2013/2014, après une accélération au cours des deux dernières années.

Vers 12h00 GMT, l'action Burberry gagnait 3,55% à la Bourse de Londres, à 13,11 livres, en réaction à ces annonces.

(Neil Maidment, Julien Dury pour le service français, édité par Véronique Tison)