Bourse-Vétoquinol en hausse après ses résultats 2012

mercredi 27 mars 2013 11h37
 

PARIS, 27 mars (Reuters) - L'action Vétoquinol est recherchée dans un marché en repli mercredi matin à la Bourse de Paris, le groupe spécialisé dans la santé animale ayant renoué avec la croissance en 2012 grâce à sa progression en Asie/Pacifique et aux Amériques et à la contribution des nouveaux produits.

A 11h25, le titre progresse de 2,74% à 25,50 euros dans des volumes représentant plus de huit fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Au même instant, l'indice CAC Mid & Small recule de 0,84%.

Vétoquinol a fait état d'une croissance de 5,0% de son chiffre d'affaires à 298,3 millions d'euros, pour un résultat opérationnel en hausse de 11% à 31,4 millions d'euros, la marge opérationnelle courante s'améliorant de 0,5% à la faveur d'une maîtrise des dépenses et des charges de personnel.

"Disposant d'une solide structure financière et d'une forte génération de cash, nous allons poursuivre notre programme d'investissement tant dans les domaines de la R&D, du marketing que de l'industriel, moteurs de notre croissance hybride", indique dans un communiqué Matthieu Frechin, directeur général du groupe.

Vétoquinol n'a cependant pas chiffré ses perspectives pour 2013. Mais Gilbert Dupont anticipe dans une note une amélioration de la marge opérationelle courante du groupe de l'ordre de 30-40 points de base.

Selon Gilbert Dupont, Vétoquinol a dit, lors d'une réunion avec les analystes, viser pour 2020 un chiffre d'affaires d'environ 600 millions d'euros couplé à une marge opérationnelle courante supérieure à 14%, et a estimé sa capacité d'acquisition à 200 millions d'euros.

L'intermédiaire relève son conseil sur le titre d'"accumuler" à "acheter", soulignant notamment une valorisation au plus bas.

Le groupe, qui affiche une capitalisation boursière supérieure à 300 millions d'euros (-4% depuis le début de l'année), se paye 12,2 fois ses résultats attendus pour les 12 prochains mois (PE) et 1,2 fois sa valeur comptable, contre en moyenne un PE de 22,6 et un PB de 2,3 pour les groupes pharmaceutiques équivalents, selon des données Thomson Reuters.

* Le communiqué :

r.reuters.com/tux86t (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)