LEAD 1-Sanofi-Des études positives dans la maladie de Gaucher

vendredi 15 février 2013 18h53
 

(Actualisé avec détails, commentaire d'analyste)

PARIS, 15 février (Reuters) - Sanofi et sa filiale américaine Genzyme ont publié vendredi deux études positives au sujet du traitement de la maladie génétique rare dite de Gaucher qui touche moins de 10.000 personnes.

Cette maladie peut, entre autres, entraîner un gonflement de la rate et du foie ainsi qu'une anémie.

Les études sur le traitement de Sanofi - le tartrate d'éliglustat - ont notamment permis de constater une amélioration du volume de la rate des patients et une stabilisation de la maladie.

Le tartrate d'éliglustat, qui serait le premier traitement oral de cette maladie, pourrait générer un chiffre d'affaires de 360 millions de dollars d'ici à 2017, selon les estimations de Thomson Reuters.

"C'est une grande avancée pour ces patients qui n'auront plus besoin de se piquer mais pourront se soigner par voie orale. Nous estimons le potentiel du produit à horizon 2018 à 460 millions d'euros", commente une analyste qui a souhaité garder l'anonymat.

Voir aussi:

* Communiqué : link.reuters.com/zen95t

(Wilfrid Exbrayat et Noëlle Mennella, édité par Matthias Blamont)