13 février 2013 / 15:28 / dans 5 ans

LEAD 1-Thomson Reuters plus optimiste pour l'exercice 2013

* BPA de 60 cents au T4, meilleur que prévu

* C.A. organique stable, petite hausse attendue en 2013

* Le redressement est à “mi-chemin”, 2.500 emplois supprimés en 2013

* Le titre baisse à Wall Street (Actualisé avec citations de Smith, suppressions d‘emplois, cours de Bourse)

NEW YORK, 13 février (Reuters) - Thomson Reuters a annoncé mercredi un bénéfice d‘exploitation en hausse de 2% au titre du quatrième trimestre, grâce surtout à des réductions de coûts, et le début d‘un redressement pour sa division qui sert les institutions financières laisse espérer une reprise de la croissance du chiffre d‘affaires en 2013.

Le groupe de presse et d‘information prévoit pour cette année une hausse de son activité vers le bas d‘une fourchette à un chiffre. Les analystes tablent en moyenne sur une croissance de 2%.

James Smith, le directeur général de Thomson Reuters, s‘attend à ce que le redressement s‘amplifie au deuxième semestre du fait de l‘amélioration des produits et de la stabilisation en Europe.

“Le succès que nous avons aujourd‘hui ne commencera à se voir que l‘année prochaine”, a-t-il dit dans une interview.

Il s‘attend à ce que les ventes nettes de la division Financial & Risk redeviennent positives au deuxième semestre 2013. C‘est un indicateur important pour les performances de Thomson Reuters, car les revenus des abonnements sont généralement décalés de 12 mois par rapport aux ventes.

“C‘est le jour et la nuit. Nous avons changé de monde”, a assuré James Smith lors d‘une conférence téléphonique avec les analystes, en ajoutant que le groupe était à “mi-chemin” de son redressement.

Celui-ci se traduira encore cette année par 2.500 suppressions d‘emplois, soit environ 4% des effectifs, a-t-il précisé.

DIVIDENDE EN HAUSSE DE 2%

Financial & Risk, qui représente 54% du chiffre d‘affaires, peine depuis plusieurs années à la suite du lancement difficile de son nouveau produit phare, Eikon, destiné à une clientèle de banquiers, gérants et autres professionnels de la finance. Les réductions drastiques de coûts décidées par les banques pendant la crise financière ont ajouté aux difficultés, notamment en Europe.

Au quatrième trimestre 2012, ce sont la “poursuite de la maîtrise des coûts et une baisse des frais de réorganisation” qui ont permis d‘augmenter les résultats, selon le groupe.

Hors effet de change, le chiffre d‘affaires des activités poursuivies a progressé de 2% à 3,36 milliards de dollars (2,50 milliards d‘euros).

Le bénéfice ajusté a atteint 497 millions de dollars, soit 60 cents par action, contre 445 millions (54 cents/action) un an plus tôt. Le consensus des analystes pour le bénéfice par action était de 55 cents, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le nombre de positions Eikon installées a progressé de 33% par rapport au trimestre précédent, à 33.900.

Le chiffre d‘affaires de la division Financial & Risk a progressé de 1% à 1,81 milliard de dollars, grâce à la croissance du pôle Governance, Risk & Compliance et à l‘acquisition de FXall, une plate-forme électronique de changes.

Le chiffre d‘affaires de la division a diminué de 3% dans les régions EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et Asie, alors qu‘il a augmenté de 6% dans les Amériques.

Le chiffre d‘affaires de la division Legal, qui s‘adresse aux professions juridiques, a atteint 861 millions de dollars, en hausse de 2%.

La hausse est ressortie à 4% pour la division Tax & Accounting, à 351 millions de dollars, et à 12% pour Intellectual Property & Science, à 250 millions. Le chiffre d‘affaires des activités Corporate & Other Segments(dont les médias et l‘agence de presse Reuters) a progressé de 1% à 87 millions de dollars.

Le conseil d‘administration a entériné une majoration de 2% du dividende annuel, à 1,30 dollar par action.

L‘action Thomson Reuters, cotée à New York et Toronto, reste sur une hausse de 15% sur les 12 derniers mois, à respectivement 30,65 dollars et 30,72 dollars canadiens.

En début de séance à Wall Street, le titre cède 2,7% à 29,82 dollars. (Jennifer Saba, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below