February 13, 2013 / 6:28 AM / 4 years ago

ENCADRE-PagesJaunes n'exclut pas un appel au marché sur sa dette

3 MINUTES DE LECTURE

* Définira sa politique de désendettement avec ses nouveaux actionnaires

* Attend une stabilisation de son actionnariat

* Cerberus deviendrait le premier actionnaire de PagesJaunes

par Catherine Monin et Matthieu Protard

PARIS, 13 février (Reuters) - PagesJaunes, qui est parvenu fin 2012 à renégocier sa dette grâce à un allongement de certaines maturités, entend poursuivre ses efforts de désendettement et n'exclut pas de procéder à une augmentation de capital pour y parvenir, a dit à Reuters son PDG Jean-Pierre Remy.

Le groupe veut toutefois attendre que son actionnariat soit stabilisé pour définir plus précisément les modalités et le rythme de son désendettement. (voir )

"Nous avons un actionnariat qui va fortement évoluer dans les prochains mois", a déclaré Jean-Pierre Remy. "Nous choisirons parmi les options (de désendettement, NDLR) à partir du moment où nous aurons un nouveau tour de table d'actionnaires."

Il a ajouté qu'une augmentation de capital, évoquée par des analystes financiers, était "une des options possibles pour réduire (la) dette."

Principal actionnaire de PagesJaunes et holding contrôlée par la banque Goldman Sachs et le fonds KKR, Mediannuaire a indiqué en janvier qu'il ne détiendrait plus à terme que 19% de l'éditeur d'annuaires, contre près de 55% actuellement, à la faveur d'un accord sur la restructuration de sa dette.

En contrepartie de cet accord, ses créanciers recevront des titres PagesJaunes. Et les analystes estiment du coup que le fonds Cerberus pourrait devenir l'actionnaire majoritaire de PagesJaunes.

"Mur De La Dette en 2015" ?

"Le fonds Cerberus est aujourd'hui le principal prêteur de Mediannuaire et donc c'est celui à court terme qui va hériter effectivement du plus d'actions de PagesJaunes", a ainsi souligné Jean-Pierre Remy.

Le groupe confirme qu'il entend ramener son ratio dette nette sur Ebitda à moins de trois. A fin septembre, sa dette nette s'élevait à 1,74 milliard d'euros, en baisse de 173 millions par rapport à fin 2011.

Alors que PagesJaunes a obtenu la prorogation à septembre 2015 de la maturité de ses dettes arrivant à échéance en novembre 2013, certains analystes comme Gilbert Dupont redoutent néanmoins que le groupe n'ait que repoussé à plus tard le "mur" de sa dette.

Mais Jean-Pierre Remy estime que son groupe a du temps devant lui pour mener à bien ses efforts de désendettement.

"Beaucoup de choses vont se passer avant que ne vienne sur la table la question du refinancement de la dette 2015", a-t-il ainsi dit à Reuters. (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below