Norsk Hydro anticipe une poursuite de la reprise de l'aluminium

mardi 12 février 2013 08h41
 

OSLO, 12 février (Reuters) - La production mondiale d'aluminium devrait poursuivre sa reprise cette année après avoir touché un creux dans le courant de 2012, a estimé mardi Norsk Hydro, à l'occasion de la publication de chiffres trimestriels supérieurs aux attentes.

Le groupe norvégien, l'un des plus importants producteurs d'aluminium au monde, a précisé anticiper pour cette année une demande mondiale, hors Chine, d'aluminium primaire en hausse de 2% à 4% contre une augmentation de 1% constatée en 2012.

Sur les trois derniers mois de l'année dernière, le résultat opérationnel courant de Norsk Hydro a chuté de 89%, à 138 millions de couronnes (19 millions d'euros) en raison de la forte baisse du prix de l'aluminium sur la période. Les analystes financiers interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 96 millions.

"Je crois que les intervenants de marché réagiront plutôt positivement à ces chiffres", a estimé Hans-Erik Jacobson, analyste chez Swedbank First Securities.

Norsk Hydro a précisé que son bénéfice devrait s'améliorer d'un trimestre à l'autre, l'entreprise notant qu'elle a déjà vendu 60% de sa production du premier trimestre à un prix de 2.050 dollars la tonne, contre un prix de 1.940 dollars la tonne sur les trois derniers mois de 2012.

Le cours de l'aluminium se traitait à un niveau légèrement supérieur à 2.100 dollars mardi dans les premiers échanges après être tombé sous les 1.850 dollars l'an dernier.

Cette appréciation s'explique essentiellement par l'amélioration de la conjoncture économique mondiale.

Selon les analystes financiers, si le cours dépasse les 2.500 dollars, les acteurs du marché commenceront à envisager l'installation de nouvelles capacités.

Début janvier, Alcoa avait dit prévoir une hausse de 7% de la demande mondiale d'aluminium après une progression de 6% en 2012. Le groupe américain avait également indiqué qu'il continuait d'anticiper un doublement de cette demande au cours de la décennie à 2020. (voir )

Norsk Hydro a maintenu son dividende 0,75 couronne par action.

Le potentiel de hausse du titre de l'entreprise est cependant limité à court terme, notent les analystes, en raison de l'expiration, ce printemps, d'une période de "lock-up" sur une participation de 22% dans Norsk Hydro détenue par le géant minier brésilien Vale. (Balasz Koranyi et Joachim Dagenborg, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)