AVANT-PAPIER-Investissements et dividende sous tension chez EDF

lundi 11 février 2013 12h40
 

(Répétition titre)

* EDF subit toujours un déficit tarifaire en France

* Des dépenses de maintenance inévitables

* Les investissements de croissance risquent d'être réduits

* Les objectifs d'endettement sont mal engagés

* Le dividende risque de baisser

par Benjamin Mallet

PARIS, 11 février (Reuters) - EDF risque de limiter ses investissements et de céder encore des actifs pour tenter de contenir sa dette, faute de pouvoir relever suffisamment ses tarifs en France pour financer les dépenses colossales qu'il consacre à son parc nucléaire.

L'électricien public, dont l'Etat détient 84% du capital, pourrait faire des annonces dans ce sens lors de la publication de ses résultats 2012, jeudi 14 février.   Suite...