6 février 2013 / 14:08 / dans 5 ans

LEAD 1-Vinci s'intéressera à d'autres aéroports, mais pas seul

* Après ANA au Portugal, Vinci devra “se calmer un peu”-PDG

* Les aéroports toujours au coeur de la diversification du groupe

* Vinci candidat au renouvellement de la concession à Chambéry (Actualisé avec précisions et cours)

PARIS, 6 février (Reuters) - Vinci continuera de regarder les opportunités d‘acquisitions d‘aéroports qui pourraient se présenter au cours des prochains mois, mais plutôt avec des partenaires, a déclaré mercredi son PDG, Xavier Huillard.

Le groupe a remporté fin décembre l‘appel d‘offres pour ANA, l‘opérateur aéroportuaire portugais, moyennant 3,1 milliards d‘euros environ.

“Nous allons nous intéresser à d‘autres plates-formes”, a déclaré Xavier Huillard au cours d‘une conférence de presse sur les résultats de Vinci.

“Sans doute pas en consolidation totale, parce qu‘il faut faire un petit peu attention à notre endettement, mais un peu à l‘image de ce que nous avons fait dans le secteur autoroutier, en y allant à travers des sociétés de projet, en partageant la charge de capital avec des partenaires”, a-t-il poursuivi.

“Au moins le temps de se refaire un peu une santé en terme de capacité d‘intervention financière.”

Xavier Huillard a ajouté qu‘après l‘opération ANA, qu‘il compte clôturer autour de l‘été prochain, Vinci devrait sans doute “se calmer un peu” en terme de croissance externe.

Le groupe a fait des aéroports une de ses cibles d‘acquisitions privilégiées afin de renforcer dans son chiffre d‘affaires le poids des concessions, face aux métiers de la construction et de l‘énergie. L‘activité de concessionnaire offre en effet des revenus plus récurrents sur une longue période, ce qui permet d‘atténuer les aléas de la conjoncture économique sur ses autres activités.

Le groupe a dit prévoir une stagnation de son chiffre d‘affaires en 2013 dans un environnement économique qui s‘annonce difficile, notamment en Europe. Vinci n‘exclut pas une nouvelle baisse du trafic autoroutier cette année et un ralentissement des prises de commandes, notamment auprès des collectivités locales en France.

A l‘international, si le groupe a rencontré une croissance solide dans la plupart des zones géographiques, il a provisionné dans ses comptes une centaine de millions d‘euros correspondant à un litige judiciaire sur un tunnel aux Etats-Unis, et à des retards de paiement en Pologne après l‘euro 2012 de football.

La concession d‘ANA, d‘une durée de 50 ans, permettra à Vinci d‘allonger la durée de vie moyenne de ses concessions, dont certaines comme celle de l‘aéroport de Chambéry (Savoie), arrivent à échéance cette année.

Un porte-parole du groupe a précisé que Vinci était candidat à son renouvellement. Le processus des offres et des auditions est en cours, a-t-il ajouté, pour une décision attendue en avril.

Sur le planning des travaux du futur aéroport Notre-Dame des Landes, près de Nantes, objet de manifestations d‘opposants au projet fin 2012, Xavier Huillard a pour sa part renvoyé aux travaux de la commission installée par le gouvernement, dont les conclusions sont attendues à la fin du premier trimestre.

L‘action Vinci, passée sous sa moyenne mobile à 50 jours (36,22 euros), signe la plus forte baisse du CAC 40. Le titre, perd 3,15% à 35,46 euros vers 13h30.

* Le communiqué complet sur les résultats :

link.reuters.com/fej75t (Gilles Guillaume et Elena Berton, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below