LEAD 1-BG renonce à son objectif de production 2015

mardi 5 février 2013 12h18
 

* Abandon de l'objectif de production d'un million bpjep en 2015

* Le bénéfice du T4 en baisse de 29%

* L'action recule de 2% à la Bourse de Londres (Actualisé avec cours de Bourse, commentaires)

LONDRES, 5 février (Reuters) - BG Group a fait état mardi d'une chute de 29% de son bénéfice trimestriel, sous le coup d'une charge fiscale exceptionnelle, et le groupe pétrolier et gazier britannique renonce à son objectif d'une production de plus d'un million de barils par jour équivalent pétrole (bpjep) d'ici 2015.

Le résultat du quatrième trimestre de BG, à 1,03 milliard de dollars (765 millions d'euros), est cependant très légèrement supérieur aux attentes des analystes financiers, qui prévoyaient en moyenne 994 millions.

Mais l'abandon de l'objectif de production pour 2015, venant s'ajouter à d'autres revers, entraîne une baisse de 1,99% de l'action à la Bourse de Londres vers 11h20 GMT, à 1.081,56 pence.

Le groupe, confronté à des retards dans des projets en Australie et au Brésil et à la baisse des prix du gaz de schiste aux Etats-Unis, avait choqué le marché en annonçant le 31 octobre qu'il n'augmenterait pas sa production en 2013.

Présentant mardi ses premiers résultats trimestriels, le nouveau directeur général Chris Finlayson a reconnu que l'objectif d'une production d'un million de bpjep était désormais hors d'atteinte.

Il a ajouté que la production 2013 serait de l'ordre de 630.000-660.000 bpjep, une prévision qui laisse craindre une baisse par rapport aux 658.000 barils produits en 2011 alors qu'en octobre le groupe laissait entrevoir une stabilité.

Le cours de Bourse de BG a perdu près d'un cinquième de sa valeur depuis l'avertissement du 31 octobre. Le groupe poursuit sa revue stratégique, dont les conclusions sont attendues en mai.

Hors impact d'une charge fiscale de 277 millions de dollars, le bénéfice du quatrième trimestre a baissé de 13%, reflétant une diminution des volumes et un recul de 16% dans l'activité de gaz naturel liquéfié. (Sarah Young, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)