Bonduelle-L'activité a repris des couleurs en Europe au T2

mardi 5 février 2013 07h49
 

PARIS, 5 février (Reuters) - Bonduelle a fait état mardi d'une hausse de 11,3% de son chiffre d'affaires au premier semestre de son exercice 2012-2013, tiré par une reprise de l'activité en Europe sur le deuxième trimestre.

Le spécialiste français des légumes surgelés et en conserve a enregistré des ventes de 979,3 millions d'euros entre juillet et décembre, en hausse de 2,2% à taux de change et périmètre constants.

Le groupe a profité d'une reprise d'activité au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires ayant progressé sur cette période de 5% à change et périmètre constants contre un repli de 0,9% au premier trimestre.

Les activités de Bonduelle ont notamment repris des couleurs en Europe, avec une croissance de 1,5% (+1,2% à change et périmètre constants), alors qu'elles avaient reculé de 1,8% en données constantes au premier trimestre.

"La dynamique constatée en produits à marques Bonduelle et Cassegrain au premier trimestre dans l'ensemble des technologies (conserve, surgelés, frais) s'est confirmée sur ce trimestre, l'atonie de la consommation toujours bien réelle touchant principalement les activités marques de distributeurs", a expliqué Bonduelle dans un communiqué.

Au final, le chiffre d'affaires de la zone Europe ressort stable au premier semestre (-0,2% en données publiées et constantes).

Hors de l'Europe, le chiffre d'affaires a fortement progressé, de 47,6% en données publiées et de 13,8% en périmètre comparable, grâce à plusieurs acquisitions aux Etats-Unis, en Russie et en Hongrie.

Bonduelle précise que la zone hors Europe représente 36% de son chiffre d'affaires total du premier semestre.

Le groupe a confirmé ses objectifs financiers pour l'exercice 2012-2013, tablant sur une croissance annuelle de 8% du chiffre d'affaires et de 5% à 10% de la rentabilité opérationnelle.

En Bourse, le titre Bonduelle progresse de 9,3% depuis le début de l'année, après une progression de 14,4% en 2012, donnant une capitalisation boursière de 631 millions d'euros. Il a clôturé lundi à 78,15 euros. (Blandine Hénault, édité par Raoul Sachs)