Sharp-Bénéfice opérationnel du T3 meilleur qu'attendu-président

lundi 7 janvier 2013 10h00
 

OSAKA, Japon, 7 janvier (Reuters) - Sharp a dégagé sur la période octobre-décembre un bénéfice opérationnel meilleur qu'attendu, a dit lundi le président du groupe japonais d'électronique, qui doit sortir du rouge pour espérer obtenir de nouveaux financements.

Le groupe prévoit un résultat opérationnel positif sur les six mois allant d'octobre à mars - qui correspondent au second semestre de l'exercice 2012-2013. Le fabricant des téléviseurs Aquos obtiendrait alors des fonds supplémentaires de ses créanciers, qui lui ont déjà octroyé 360 milliards de yens (3,2 milliards d'euros) au début de l'automne. (voir )

Début novembre, Sharp a abaissé à 155 milliards de yens sa prévision de perte nette pour l'ensemble de l'exercice.

S'exprimant devant quelques journalistes à Osaka, le président de Sharp Takashi Okuda a mis l'augmentation plus marquée que prévu du bénéfice opérationnel trimestriel sur le compte d'une hausse des ventes dans le gros électroménager et d'une légère reprise des ventes de téléviseurs LCD.

Comme ses concurrents japonais Sony et Panasonic , Sharp souffre de la concurrence des sud-coréens Samsung et LG dans le domaine des téléviseurs.

Le groupe, confronté à d'importantes échéances de remboursement, est également en difficulté dans le domaine des panneaux solaires, en raison notamment d'une base de coûts élevée.

Sur l'année calendaire 2012, Sharp a vu sa capitalisation boursière divisée par deux alors que l'indice Nikkei a bondi de 23% sur la période.

Takashi Okuda a également dit que Sharp discutait toujours avec le taiwanais Hon Hai Precision en vue d'une entrée dans le capital du groupe japonais.

Cela fait des mois que ces pourparlers durent mais ils semblent dans une impasse depuis que Hon Hai a dit qu'il voulait avoir son mot à dire dans la direction de Sharp en échange de son investissement.

En attendant, c'est Qualcomm qui deviendra le principal actionnaire de Sharp, le groupe américain ayant annoncé il y a un mois son intention d'investir jusqu'à 120 millions de dollars dans le groupe. (Yoshiyuki Osada, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)