Après la Grèce, l'Italie nouveau talon d'Achille de CASA

jeudi 20 décembre 2012 18h22
 

* Hausses des pertes sur créances chez Agos

* Auditée par la Banque d'Italie, la filiale a remanié sa direction

* Après l'échec de l'aventure grecque, nouvelle épine pour le Crédit agricole

par Christian Plumb et Andrea Mandala

PARIS/MILAN, 20 décembre (Reuters) - Après avoir déboursé plusieurs milliards d'euros pour solder une acquisition grecque qui a mal tourné, le Crédit agricole est maintenant confronté à un gonflement des provisions pour mauvaises créances dans sa filiale italienne.

La société de crédit à la consommation Agos Ducato, qui pèse 19 milliards d'euros d'encours, a contraint la banque française à inscrire le mois dernier une dépréciation d'écart d'acquisition de 572 millions d'euros au titre de la filiale.

Certains analystes craignent que la situation continue de se dégrader, rendant plus ardue encore la mission du nouveau directeur de la filiale, Alain Breuils, nommé en juin dans le cadre d'un remaniement de l'état-major local.

Le ralentissement de l'économie et le durcissement des règles de financement pèsent sur les activités de crédit à la consommation à travers l'Europe, mais l'Italie est un marché particulièrement difficile à cause d'un environnement ultraconcurrentiel et d'un taux de chômage à son plus haut niveau depuis plusieurs années.

"Pour eux, c'est le principal risque du moment", commente Christophe Nijdam, analyste chez Alphavalue. "Espérons que ça n'ira pas aussi loin que la Grèce."   Suite...