10 décembre 2012 / 10:54 / il y a 5 ans

LEAD 1-KBC émettra des actions pour aider à rembourser ses aides

* KBC va rembourser E3 mds à l'Etat belge en décembre

* Va aussi rembourser E1,17 md à la Flandre au 1er semestre 2013

* Va émettre E1,25 md d'actions et E0,75 md de titres de capital

* La cotation du titre est suspendue

BRUXELLES, 10 décembre (Reuters) - Le groupe bancaire et d'assurance belge KBC Group a annoncé lundi le remboursement ce mois-ci des trois milliards d'euros qu'il doit encore à l'Etat belge, en partie financé par l'émission de 1,25 milliard d'euros d'actions nouvelles.

KBC, qui a reçu en tout sept milliards d'euros d'aide de l'Etat belge et de la Flandre pendant la crise financière de 2008-2009, a également annoncé son intention de rembourser 1,17 milliard d'euros à la région flamande au premier semestre 2013.

Le groupe a souligné dans un communiqué son intention de maintenir un ratio de fonds propres ("common equity ratio") de 10% dans le cadre de la nouvelle réglementation plus stricte de Bâle III à partir de janvier 2013.

L'émission d'actions nouvelles se fera via la constitution d'un livre d'ordres accéléré ce lundi.

Le groupe a aussi l'intention d'émettre 750 millions d'euros de titres de capital, non dilutifs, au premier trimestre 2013.

KBC, qui avait déjà remboursé à l'Etat belge 500 millions d'euros avec une prime de 15% il y a un an, a précisé son intention de payer une prime de 450 millions d'euros à l'Etat.

Le remboursement de 1,17 milliard d'euros à la Flandre se fera avec une prime de 50%, soit 580 millions d'euros.

KBC respecterait ainsi son engagement de rembourser 4,67 milliards de principal, plus les pénalités, d'ici à la fin de l'année 2013. Il devra encore 2,33 milliards à la Flandre.

KBC a ajouté qu'il continuerait à discuter avec la Commission européenne concernant de futures cessions d'actifs.

Le groupe a signalé par ailleurs que ses résultats du quatrième trimestre seraient impactés négativement à hauteur de 50 milliards d'euros par des éléments liés à la fiscalité et de "quelque 100 millions d'euros" par des éléments non récurrents.

La cotation du titre est suspendue depuis l'ouverture du marché ce lundi. Le titre avait fini vendredi à 23,465 euros. (Philip Blenkinsop, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below