29 novembre 2012 / 09:08 / il y a 5 ans

USA-Record en vue pour les dividendes à cause du mur budgétaire

NEW YORK, 29 novembre (Reuters) - Un nombre croissant d'entreprises américaines s'empressent actuellement de distribuer des dividendes et la tendance devrait s'accentuer jusqu'à la fin de l'année en raison des incertitudes liées au "mur budgétaire".

Les quelque 600 milliards d'augmentations d'impôts et de coupes dans les dépenses publiques qui s'appliqueront automatiquement à partir du 1er janvier si la Maison blanche et le Congrès ne parviennent pas à temps à un compromis incitent des sociétés cotées soit à avancer des paiements, soit à distribuer des dividendes exceptionnels.

"Appelez ça une prime de Noël pour les actionnaires", commente Rex Macey, responsable des investissements de Wilmington Trust Investment Management.

Au moins 26 entreprises ont annoncé des mesures touchant à leur dividende depuis le 6 novembre. La dernière en date, le distributeur Costco Wholesale, a annoncé mercredi qu'elle distribuerait le mois prochain un montant total d'environ trois milliards de dollars à ses actionnaires sous forme d'un dividende exceptionnel de sept dollars par action.

Lundi, l'exploitant de casinos Las Vegas Sands (présidé par Sheldon Adelson, un important donateur du Parti républicain) avait annoncé son intention de reverser 2,7 milliards, là encore par le biais d'un dividende exceptionnel.

Dans d'autres cas, les entreprises se contentent d'avancer la date de la distribution d'un dividende qui aurait dû être payé en 2013.

La raison est simple : l'expiration possible le 1er janvier des allègements d'impôt entrés en vigueur pendant la présidence de George W. Bush risque de se traduire par une forte hausse du taux d'imposition des dividendes.

Sauf compromis d'ici-là, ce taux pourrait passer de 15%, son niveau actuel, à 43,4% en 2013 en incluant la nouvelle contribution de 3,8% au programme d'assurance santé fédéral Medicare à laquelle seront soumis les hauts revenus.

Les analystes prévoient donc que la liste des entreprises qui font le choix d'accélérer ou d'augmenter leur dividende va continuer de s'allonger.

"Nous nous attendons à en voir de plus en plus et les entreprises n'ont pas beaucoup de temps pour prendre leurs décisions", explique Howard Silverblatt, de Standard & Poor's. "Les entreprises ont beaucoup d'argent et les actionnaires veulent du rendement."

Novembre est historiquement le mois le plus important de l'année en terme de distribution de dividendes et novembre 2012 pourrait bien inscrire un nouveau record, estime l'analyste.

Sur les cinq dernières années, les sociétés de l'indice S&P 500 ont distribué 28,7 milliards de dollars en moyenne en novembre. (Caroline Valetkevitch, avec Linda Stern et David Randall, Marc Angrand pour le service français, édité par)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below