Nexans va fournir des câbles électriques "antivol" à la SNCF

lundi 26 novembre 2012 12h01
 

PARIS, 26 novembre (Reuters) - Nexans va fournir des câbles électriques "antivol" à la SNCF, confrontée depuis plusieurs années à une recrudescence de vols de cuivre sur les voies.

Le numéro deux mondial du câble a annoncé lundi dans un communiqué s'être vu attribuer un premier contrat portant sur la conception et la fabrication d'un câble ferroviaire spécial pouvant être tracé même s'il est fondu pour récupérer le métal qu'il contient.

"En général, lorsqu'un câble est volé, son isolant, qui pourrait permettre d'en identifier le propriétaire, est brûlé et seul subsiste le conducteur en cuivre. La solution Nexans CORE-TAG emploie une bande de cuivre résistant au feu et intégrée au conducteur central", explique Nexans dans son communiqué.

La bande, munie d'un code, permet d'identifier le cuivre volé lorsqu'il est déposé chez un ferrailleur. Nexans ajoute que cette technique coûte moins cher que le marquage des câbles aux terres rares.

Les vols de cuivre se multiplient depuis la hausse des cours des matières premières. En 2010, la SNCF a recensé 3.350 vols de métaux, soit une hausse de 181,5% par rapport à 2009, pour un préjudice qu'elle a estimé à 30 millions d'euros.

Le trafic des TGV entre Paris et le Sud-Est a été fortement perturbé au début du mois par une avarie imputée à une tentative de vol de câbles en cuivre. Fin juillet, un acte de malveillance similaire avait provoqué de nombreux retards, et perturbé le voyage de 60.000 personnes.

Nexans n'a pas précisé le montant du contrat. Le câble, fabriqué à Mehun-sur-Yèvre (Cher), sera installé sur l'infrastructure exploitée par RFF (Réseau ferré de France) dans quatre régions françaises. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)