LEAD 1-Schneider prudent sur l'Europe pour plusieurs années-CFO

vendredi 23 novembre 2012 12h43
 

* L'Europe aura besoin de temps pour gérer ses problèmes de dette-Babeau

* Pas de précision sur le moment du redémarrage chinois attendu en 2013

* Forte génération de cash flow prévue en 2012

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Schneider Electric envisage avec prudence les perspectives économiques en Europe de l'Ouest pour les prochaines années, a déclaré vendredi Emmanuel Babeau, directeur financier du numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension.

"Nous prenons sur l'Europe de l'Ouest une vision prudente pour les années qui viennent, nous pensons qu'il faudra du temps pour que la région arrive à gérer les déséquilibres et les niveaux de dette que nous connaissons", a-t-il dit au salon Actionaria.

"Nous pensons globalement que les économies émergentes en général, et notamment d'Asie, vont continuer à croître ; même si la Chine, il est vrai, a ralenti sur 2012, nous pensons qu'on devrait voir la Chine accélérer au cours de l'année 2013."

Prié de dire à quel moment, l'an prochain, ce redémarrage en Chine des secteurs de la construction et de l'industrie pourrait avoir lieu, Emmanuel Babeau a répondu qu'il ne disposait toujours pas de visibilité sur ce point.

Schneider a abaissé fin octobre son objectif annuel de chiffre d'affaires à cause d'une dégradation de ses marchés ouest-européens et d'une reprise qui se fait attendre sur le marché chinois, mais a maintenu sa prévision de marge.

La Chine est le deuxième marché du groupe, derrière les Etats-Unis et devant la France. Au troisième trimestre, l'Asie-Pacifique a rattrapé l'Europe de l'Ouest puisque les deux régions représentent désormais chacune 28% du chiffre d'affaires. (voir )

"Aujourd'hui, même dans un environnement qui n'est pas simple (...), nous sommes capables de maintenir nos ventes, de maintenir nos marges et de rester une société qui va générer un fort cash flow cette année", a poursuivi Emmanuel Babeau.

La 15e édition d'Actionaria, salon de la Bourse et des produits financiers, se tient vendredi et samedi au palais des congrès de Paris. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)