Manitou-Baisse de l'intérim et chômage partiel d'ici début 2013

jeudi 22 novembre 2012 17h11
 

PARIS, 22 novembre (Reuters) - Manitou supprimera d'ici le début de l'année prochaine des postes d'intérimaires faute de visibilité sur le niveau d'activité économique du premier semestre 2013, a annoncé jeudi le directeur général du spécialiste des engins de manutention.

Le groupe avait prévenu fin octobre que son chiffre d'affaires pourrait stagner l'an prochain, nombre de clients reportant leurs commandes en raison du contexte économique incertain. Sur 2012, le groupe anticipe une hausse de 10% de ses ventes. (voir et )

"Nous avons commencé à réduire le nombre d'intérimaires, et le mouvement va continuer en début d'année prochaine", a déclaré par téléphone à Reuters Jean-Christophe Giroux. "C'est un peu dommage, car nous anticipons une reprise de la demande au second semestre 2013."

Dans un communiqué, la CFDT s'est déclarée inquiète pour la population en intérim et pour les autres salariés, appelés à connaître plusieurs semaines chômées au cours des prochains mois. "Le spectre du chômage et des réductions d'effectif semble sous-jacent", a-t-elle ajouté.

Manitou suspendra sa production en France la semaine précédant Noël, puis l'équivalent de 13 jours en janvier et février.

L'effectif du groupe atteignait fin 2011 environ 3.400 personnes dans le monde, dont 400 intérimaires. En France, Manitou employait 1.800 personnes, notamment en Loire-Atlantique, berceau de la famille fondatrice Braud.

Selon Jean-Luc Viaud, représentant CFDT, le site d'Ancenis (Loire-Atlantique) ne comptera plus aucun intérimaire à la fin de l'année, contre encore 160 cet été. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)