LEAD 1-GB-Lafarge annonce E160 mlns de cessions d'actifs

vendredi 16 novembre 2012 09h08
 

* Lafarge et Anglo American vendent jusqu'à £285 mlns d'actifs à Mittal

* Le produit de la vente pour Lafarge ira à la réduction de la dette

* Dénouement pour la JV britannique entre les deux groupes annoncée début 2011 (Actualisé avec précisions)

PARIS, 16 novembre (Reuters) - Lafarge a annoncé vendredi la vente de plusieurs actifs en Grande-Bretagne, comme exigé par le régulateur britannique, à l'indien Mittal Investments, dont il retirera environ 160 millions d'euros pour réduire sa dette.

La Commission britannique de la concurrence avait demandé au groupe cimentier français et au groupe minier britannique Anglo American de vendre des actifs en échange d'un feu vert à leur coentreprise à parité dans les matériaux de construction en Grande-Bretagne, annoncée en février 2011.

Les deux groupes ont précisé dans un communiqué commun que la vente du portefeuille - une cimenterie, un réseau de centrales à béton, cinq carrières de granulats, deux usines d'asphalte et une participation de 50% dans la société Midlands Quarry Products notamment - leur rapporterait jusqu'à 285 millions de livres sterling (environ 350 millions d'euros) en cash, dont 30 millions soumis à des conditions de performance de l'actif cédé sur les trois prochaines années.

"Lafarge va toucher environ la moitié du montant de cette cession, soit environ 160 millions d'euros, qui vont venir en réduction de la dette", a précisé une porte-parole du numéro un mondial du ciment.

Elle a ajouté qu'avec cette opération, le groupe avait désormais sécurisé près de 650 millions d'euros de désinvestissements depuis le début de l'année, sur un objectif d'au moins un milliard d'euros.

Lafarge, dont la dette atteignait 12,2 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre, a déclaré la semaine dernière qu'il comptait toujours ramener celle-ci sous la barre des dix milliards le plus tôt possible en 2013 bien que l'environnement économique s'annonce encore difficile l'an prochain. ).   Suite...