15 novembre 2012 / 08:04 / il y a 5 ans

LEAD 1-Ahold prudent pour la fin 2012 après un T3 en repli

* Bénéfice opérationnel de 289 mlns contre 316 mlns au T3

* Prudence pour la fin de l‘année

* L’évolution des ventes aux USA devient négative

BRUXELLES, 15 novembre (Reuters) - Le distributeur néerlandais Ahold a publié jeudi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, en raison des conditions de marché difficiles aux Etats-Unis et d‘un renchérissement de ses coûts aux Pays-Bas.

Le groupe de supermarchés indique dans son communiqué de résultats qu‘il reste prudent pour le reste de l‘année et qu‘il s‘attend à des conditions de marché toujours difficiles.

Le bénéfice d‘exploitation du troisième trimestre a reculé de 3,7% à 289 millions d‘euros, en deçà du consensus de 316 millions établi par Reuters à partir des estimations de neuf analystes.

A périmètre comparable, les ventes aux Etats-Unis - où le Ahold réalise l‘essentiel de son activité - ont baissé de 1,5% (hors carburants), alors qu‘elles avaient progressé de 2,2% au deuxième trimestre.

Cette baisse s‘explique par une forte activité promotionnelle - laquelle a permis des gains de parts de marché -, par de moindres hausses de prix et par un recul des ventes pharmaceutiques.

De plus, l‘effet de base n’était pas favorable, car les ventes de la même période de l‘an dernier avaient été dopées par des achats nombreux en prévision du passage de l‘ouragan Irene.

La marge opérationnelle a diminué à 4,0% contre 4,2% il y a un an aux Etats-Unis, où Ahold détient les chaînes Stop & Shop, Giant-Landover et Giant-Carlisle.

Aux Pays-Bas, les ventes à magasins comparables ont progressé de 2,5%, sous l‘effet de campagnes promotionnelles dans les magasins Albert Heijn. La marge opérationnelle s‘est cependant tassée à 5,6% contre 6,4% un an plus tôt, du fait d‘augmentations salariales et de coûts d‘intégration des supermarchés Jumbo récemment acquis.

Le bénéfice net global du groupe a chuté de 45,9% à 139 millions d‘euros, inférieur lui aussi au consensus qui était de 153 millions.

Ce résultat comprend une charge fiscale de 90 millions d‘euros relative à l‘enseigne suédoise ICA qu‘Ahold contrôle à hauteur de 60%.

En septembre, Ahold avait dit envisager la vente de sa participation dans ICA, ce qui, d‘après les analystes, pourrait lui rapporter dans les deux milliards d‘euros. (voir )

Le groupe n‘a fait aucun commentaire jeudi sur ce projet de cession.

Dans les premiers échanges en Bourse, le titre Ahold cédait 0,4%, à comparer à une hausse de 0,6% pour l‘indice de la Bourse d‘Amsterdam.

Robert-Jan Bartunek, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below