Staples dépasse les prévisions, le titre grimpe en avant-Bourse

mercredi 14 novembre 2012 14h02
 

14 novembre (Reuters) - Staples, numéro un de la fourniture d'articles de bureaux aux Etats-Unis, a annoncé mercredi avoir dégagé un bénéfice meilleur qu'attendu au troisième trimestre, porté par des baisses de coûts et une hausse des ventes en Amérique du Nord.

Ces ventes ont compensé le déclin enregistré sur les marchés d'Europe et d'Australie qui a pénalisé la progression du chiffre d'affaires.

L'annonce faisait progresser de 4% à 11,70 dollars le cours de l'action Staples dans les transactions d'avant-Bourse. Depuis le début de l'année, elle enregistre un recul d'environ 20%.

Le bénéfice par action ajusté a battu d'un cent la prévision moyenne des analystes. En incluant les coûts de restructuration, le résultat est toutefois négatif.

Les ventes d'articles de bureaux sont souvent présentées comme un baromètre de la santé économique en raison de leurs liens étroits avec la situation de l'emploi des cols blancs.

Depuis le début de l'année, les ventes ont été affectées par la diminution des achats des entreprises. Les livraisons ont toutefois affiché une hausse de 1% sur le marché nord-américain tandis que les ventes au détail sont restées étales.

Staples a dévoilé en septembre un plan visant à fermer 30 points de vente en Amérique du Nord et 45 autres en Europe, induisant 840 millions de dollars de provisions et de coûts de restructuration.

Le groupe a accusé au troisième trimestre une perte nette de 596,3 millions de dollars, soit 89 cents par action, contre un bénéfice de 326,4 millions, ou 47 cents par titre, un an auparavant.

Hors exceptionnels, le bénéfice est ressorti à 46 cents par action alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S prédisait 45 cents.

Pris dans son ensemble, le chiffre d'affaires a reculé de 2% à 6,35 milliards de dollars contre 6,45 milliards attendus.

Staples a confirmé son objectif de ventes et de bénéfice annuels. (Ranjita Ganesan, Chris Peters et Dhanya Skariachan, Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison)