LEAD 1-France-Un rapport relativise les marges des distributeurs

mardi 13 novembre 2012 17h27
 

* Table ronde producteurs-distributeurs le 21 novembre

* Des marges plus fortes pour les fruits et légumes

* Le Foll veut des lieux de discussions (Actualisé avec conférence de presse)

PARIS, 13 novembre (Reuters) - Le gouvernement français réunira le 21 novembre une table ronde consacrée aux relations entre producteurs, transformateurs distributeurs après la publication d'un rapport relativisant l'importance des marges du grand commerce dans l'agroalimentaire.

Les ministres de l'Agriculture et des Industries agroalimentaires, Stéphane Le Foll et Guillaume Garot, ont annoncé la convocation de cette conférence après avoir pris connaissance de l'édition 2012 du rapport de l'Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires.

Cette instance, qui a publié ses premiers travaux l'an dernier, a été créée en 2008 pour faire la lumière sur la répartition de la valeur ajoutée dans la filière agroalimentaire, sur fond de tensions récurrentes entre les producteurs et la grande distribution.

Ces tensions sont liées aux évolutions des cours des marchés agricoles, notamment des céréales qui entrent dans l'alimentation animale, alors que, à l'autre bout de la chaîne, les distributeurs, confrontés à une consommation atone du fait de la crise économique, exercent de fortes pressions sur les prix.

Les sept grandes enseignes françaises ont été interrogées pour cette étude, à savoir Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Leclerc, Intermarché et Système U.

Elle fait apparaître que les marges nettes de la grande distribution sont les plus fortes dans les rayons charcuterie et volailles, sont très légèrement positives dans les fruits et légumes et négatives dans la boucherie.   Suite...