UniCredit bat le consensus au T3

mardi 13 novembre 2012 15h18
 

MILAN, 13 novembre (Reuters) - UniCredit, première banque d'Italie par les actifs, a publié mardi un bénéfice net trimestriel de 335 millions d'euros, nettement supérieur aux attentes des analystes financiers, grâce aux profits enregistrés dans ses activités de trading et à des réductions de coûts.

Les résultats reflètent une nette amélioration des performances du groupe par rapport au troisième trimestre de l'an dernier, marqué par une perte de 10,6 milliards d'euros due à de lourdes dépréciations.

Un consensus établi par la banque elle-même prévoyait un bénéfice net de 135 millions d'euros.

UniCredit précise avoir provisionné 1,8 milliard d'euros au titre des créances douteuses, qui augmentent en raison de la récession en Italie.

Le groupe génère environ 40% de ses revenus dans son pays d'origine mais il est aussi fortement implanté en Allemagne, en Autriche, en Pologne et en Turquie.

Le ratio de solvabilité "core Tier 1", indicateur très surveillé de la solidité du bilan, atteignait 10,7% fin septembre contre 10,4% trois mois plus tôt. En prenant en compte les critères plus stricts de Bâle III, ce ratio est ramené à 9,3% à la fin du troisième trimestre, au-dessus de l'objectif fixé à 9,1% pour 2012.

Pour renforcer son bilan, UniCredit a dû procéder en janvier à une augmentation de capital de 7,5 milliards d'euros, la troisième depuis 2008, afin de respecter les règles imposées par l'Autorité bancaire européenne.

La banque, qui a vu son cours de Bourse chuter de 32% depuis un an, a récement fait l'objet de spéculations dans la presse sur un possible rapprochement avec sa concurrente IntesaSanpaolo afin de les protéger d'éventuelles convoitises étrangères.

Des dirigeants des deux groupes ont réfuté ces spéculations, mais des sources proches du dossier ont expliqué que les fondations qui figurent parmi les principaux actionnaires d'UniCredit comme d'Intesa étaient préoccupées par la faiblesse de leur capitalisation boursière actuelle, proche de 19 milliards d'euros pour chacune d'elles.

A la Bourse de Milan, le titre UniCredit gagnait 0,47% à 3,39 euros à 14h15 GMT alors que l'indice Stoxx 600 du secteur bancaire européen cédait 0,5%. (Silvia Aloisi, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)