November 8, 2012 / 5:53 AM / 5 years ago

LEAD 2-Hermès signe le meilleur T3 du luxe et grimpe en Bourse

6 MINUTES DE LECTURE

* Croissance organique de 15,7% au T3, supérieure aux prévisions

* Croissance supérieure à 13% attendue en 2012

* Le titre prend plus de 3% en Bourse (Actualisé avec interview du gérant, commentaires d'analystes)

par Pascale Denis

PARIS, 8 novembre (Reuters) - Hermès a révisé en hausse jeudi sa prévision de croissance pour 2012 après une accélération de sa dynamique au troisième trimestre, qui témoigne une nouvelle fois de la capacité de résistance du groupe de luxe au tassement de l'économie chinoise et à la crise européenne.

Alors que tous les grands acteurs du luxe, notamment LVMH (qui détient 22,6% du capital d'Hermès) ou PPR ont vu leur croissance ralentir à changes constants, celle d'Hermès a encore accéléré le pas, lui permettant de signer à ce jour la meilleure performance du secteur.

Son gérant Patrick Thomas a déclaré à Reuters que le groupe récoltait les fruits d'une segmentation entre les marques "qui ont beaucoup vendu" et celles qui, comme Hermès, "se sont concentrées sur les objets de très grande qualité".

Positionné sur le très haut de gamme et maintenant des capacités de production volontairement limitées, Hermès profite notamment d'une sophistication de la clientèle des pays émergents, notamment chinoise, à la recherche de produits jugés plus exclusifs que ceux offerts par Louis Vuitton (LVMH) ou Gucci (PPR).

Les ventes du fabricant des célèbres sacs Birkin et "carrés" de soie ont totalisé 848,6 millions d'euros au cours du troisième trimestre, signant une hausse de 24,2% en données publiées.

Surtout la progression atteint 15,7% à taux de change constants, accélérant la cadence par rapport aux 13,4% du deuxième trimestre et aux 15,4% du premier semestre et faisant largement mieux que les 11% attendus par les analystes.

Cette hausse est d'autant plus notable qu'elle s'est opérée à magasins quasiment constants, le groupe ayant ouvert seulement deux boutiques en 2012, au Japon et à Taïwan.

"Hermès signe un trimestre impressionnant", notent les analystes d'UBS tandis que ceux de CA Cheuvreux évoquent "un nouveau trimestre extrêmement solide qui témoigne de la solidité du business modèle".

La France Et Les Etats-Unis Brillent

Les chiffres ont été salués en Bourse, où le titre grimpait de 3,2% à 226,20 euros à 11h25, dans un marché quasiment stable.

Interrogé sur les procédures judiciaires intentées contre LVMH, Patrick Thomas a affiché sa "grande confiance", ajoutant qu'Hermès souhaitait "toujours voir le géant mondial du luxe reculer dans son capital".

Hermès a en outre une nouvelle fois relevé son objectif de croissance pour 2012, tablant désormais sur une progression de plus de 13% à taux constants, contre 12% prévus en août, un chiffre jugé alors très prudent par les analystes.

Le groupe a également réaffirmé que sa rentabilité serait comprise entre celle de 2010 (27,8%) et le record historique de 31,2% atteint en 2011.

En Asie hors Japon, là où ses concurrents marquent le pas, le sellier de la rue du Faubourg Saint-Honoré a vu ses performances rester très solides, avec des ventes en progression de 22%, après +24,6% au premier semestre.

En Chine continentale, elles ont même grimpé de 27%, a précisé à Reuters Patrick Thomas, ajoutant ne percevoir aucun ralentissement dans la région, y compris en Corée du Sud ou à Taïwan.

Par ailleurs, la croissance s'est fortement accélérée en France à 18,8% (contre 10,1% au premier semestre) ainsi qu'aux Etats-Unis à 14% (contre 9,4%), à la faveur d'une reconstitution des stocks, mais a ralenti en Europe à 13,5% (contre 21,2%).

Toutes les divisions ont connu des progressions à deux chiffres hormis l'horlogerie, dont la croissance a chuté à 6,2% contre 22,8%. Celle de la maroquinerie, sa division phare, a atteint 11,2%, après +10,3% au premier semestre.

Voir aussi:

Le communiqué de la société: link.reuters.com/nam83t

* PPR décélère mais maintient sa croissance du luxe à 12%

* LVMH ralentit encore au T3, Louis Vuitton inquiète

* LVMH rassure sur Louis Vuitton, le titre remonte

* Enquête préliminaire sur la plainte de Hermès contre LVMH (Avec Astrid Wendlandt, édité par Benjamin Mallet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below