BG-Pas de hausse de la production en 2013, le titre chute

mercredi 31 octobre 2012 16h11
 

LONDRES, 31 octobre (Reuters) - Le groupe britannique BG a dit mercredi aux investisseurs de ne pas s'attendre à une croissance de la production en 2013, faisant plonger en Bourse le cours de son titre de plus de 15%.

Surprenant les marchés en publiant un jour plus tôt que prévu ses résultats, BG a annoncé que la production pour l'année 2013 resterait stable, alors que les analystes anticipaient une croissance d'au moins 10%.

Alors que le producteur de gaz peine à faire aboutir de nouveaux projets en Australie et au Brésil, les analystes s'interrogent désormais sur la capacité du groupe à tenir ses objectifs de croissance au-delà de 2013.

A la Bourse de Londres, le titre chute de 15,6% à 1.120 pence vers 15h00 GMT, après un plus bas de plus d'un an à 1.050.

Les investisseurs estiment que le report de plusieurs projets en mer du Nord, au Brésil et en Egypte, ainsi que la réduction des activités du groupe dans le gaz de schiste aux Etats-Unis, sont à l'origine de la stagnation de la production en 2013.

BG a par ailleurs publié un bénéfice en hausse de 16% au troisième trimestre à 1,189 milliard de dollars (917 millions d'euros), soit légèrement supérieur au consensus à 1,1 milliard de dollars, grâce à une production en hausse de 5% et de solides performances dans ses activités dans le gaz naturel liquéfié (GNL).

Le groupe a également annoncé la vente d'une participation de 40% dans son projet Queensland Curtis LNG au chinois CNOOC pour 1,93 milliard de dollars. Outre les prévisions de production, Jason Kenney, analyste chez Santander, estime que la baisse du titre s'explique aussi en partie par la déception des investisseurs, qui tablaient sur un prix plus élevé pour cette cession. (Sarah Young, Andrew Callus, Catherine Monin pour le service français, édité par Véronique Tison)