Chine - Les bénéfices bancaires augmenteraient beaucoup moins

mercredi 31 octobre 2012 12h47
 

HONG KONG, 31 octobre (Reuters) - Les bénéfices des quatre premières banques chinoises risquent d'avoir enregistré leur taux de croissance annuel le plus faible depuis qu'elles sont cotées en Bourse, en raison de la baisse des taux d'intérêt décidée par la banque centrale en juin et juillet, ce qui a amoindri leurs marges sur les crédits.

Après des taux de croissance des bénéfices de plus de 20% pendant des années, les "Big Four" ne feront peut-être pas mieux que 5% en 2012, selon Thomson Reuters Starmine.

Il s'agirait du plus faible taux de croissance depuis que la China Construction Bank a été introduite en Bourse en 2005, étant la première des quatre grandes banques à l'avoir fait.

Les trois autres banques sont Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), Agricultural Bank of China et Bank of China.

Cette perspective peu enthousiasmante a été établie après que ces banques eurent publié des profits supérieurs aux attentes au troisième trimestre grâce à la décision de la banque centrale de laisser les banques fixer elles-mêmes les taux d'intérêt de leurs prêts.

Mais leurs résultats auraient été moins brillants si elles avaient constitué des provisions pour dépréciation des créances plus importantes. Or cette réduction des dépréciations est intervenue en un moment où beaucoup d'investisseurs anticipent une forte augmentation des créances douteuses et irrécouvrables, ce que démentent les autorités chinoises.

La baisse des taux de la banque centrale, et la diminution des marges qui en a résulté, aura un impact plus important sur les petites banques qui n'ont d'autres choix, pour rivaliser avec les mastodontes publics, que de proposer des crédits moins chers. (Kelvin Soh, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)