Bourse-Steria encore en hausse, les analystes saluent le T3

mercredi 31 octobre 2012 11h22
 

PARIS, 31 octobre (Reuters) - L'action Steria est une nouvelle fois recherchée à la Bourse de Paris mercredi matin, plusieurs analystes saluant dans leur note la publication trimestrielle du groupe de services informatiques la veille, qui pourrait constituer le point de départ d'un redressement.

Le titre avance de 3,21% à 12,23 euros à 11h10, au lendemain d'un bond de près de 10%, signant ainsi la deuxième plus forte hausse du SBF 120 (+0,43%) derrière Air France-KLM (+7,55%).

"Nous pensons que ce n'est que le début d'un possible redressement intéressant du cours de l'action", commente dans une note Exane BNP Paribas, qui conseille le titre avec une recommandation à "surperformance" et a relevé son objectif de cours de 16 à 17 euros.

Barclays a relevé son conseil sur le titre de "pondération en ligne" à "surpondérer" pendant que Société générale, à l'achat sur la valeur, a remonté son objectif de cours de 14 à 17 euros.

Steria a fait état mardi d'une croissance organique (+2,5%) de son chiffre d'affaires meilleure qu'attendue au troisième trimestre et a confirmé la mise en oeuvre d'un plan visant à générer 15 à 18 millions d'euros d'économies de coûts opérationnels en 2013. (voir )

Le groupe a également annoncé avoir remporté un contrat sur six ans, estimé entre 87 et 107 millions d'euros, auprès du Service norvégien de l'emploi et de l'aide sociale (NAV) dans le cadre d'un vaste programme de modernisation informatique.

Exane BNP Paribas reste toutefois attentif sur la valeur étant donné la persistance de certains risques (dégradation des activités cycliques, diminution de sa capacité à augmenter ses prix, nécessité de stabiliser ses coûts,...).

"Le désendettement pourrait constituer un élément moteur pour le cours de l'action, mais pour cela Steria ne doit pas à nouveau décevoir sur sa capacité à convertir ses résultats en flux de trésorerie ('cash conversion')", prévient le broker.

A fin juin, la dette financière nette du groupe, valorisé 377 millions d'euros en Bourse, s'élevait à 212,7 millions d'euros.

Avant sa publication trimestrielle, Steria, qui avait lancé un avertissement sur ses résultats en juillet, avait perdu 18% depuis le début de l'année en Bourse. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)