Bourse-L'automobile recule, le profit warning de Honda pèse

lundi 29 octobre 2012 11h48
 

PARIS, 29 octobre (Reuters) - Le secteur automobile européen est en forte baisse lundi matin en Bourse, l'avertissement lancé par le japonais Honda à cause de sa situation en Chine venant ajouter aux craintes liées à la dégradation du marché en Europe.

Vers 11h25, l'indice Stoxx du secteur automobile européen perd 1,54%, deuxième plus forte baisse sectorielle en Europe derrière les minières (-1,57%). Fiat abandonne 3,28%, Daimler 2,26%, Renault 1,7% et PSA Peugeot Citroën 5,53%.

Honda a réduit de 20% sa prévision de bénéfice net pour l'exercice en cours en raison de la chute de ses ventes en Chine, conséquence du différend entre Pékin et Tokyo sur un groupe d'îlots dans la mer de Chine orientale. (voir )

Cet avertissement lié à la Chine intervient dans un contexte marqué par des inquiétudes sur un ralentissement de l'économie chinoise alors que le pays, en pleine transition politique, est devenu l'un des eldorados des constructeurs étrangers face à une demande atone en Europe.

"Il y a eu un 'très gros profit warning de Honda qui pèse sur l'ensemble du secteur. Pour Peugeot, le titre a enfoncé ce matin seuil psychologique à 5,0 euros', observe un vendeur actions en poste à Paris.

L'action PSA, qui a fondu de 53% depuis le début de l'année et a été sortie du CAC 40 en septembre, a touché un nouveau plus bas de 27 ans en matinée à 4,937 euros, son niveau de fin 1985, avant de remonter légèrement à 4,988 euros.

PSA estime que la Chine représentera 15% de son chiffre d'affaires en 2015. Renault, qui avait jusqu'à présent laissé le marché chinois à son partenaire japonais Nissan, prévoit de se lancer à son tour en construisant sa première usine sur place dès qu'il aura obtenu le feu vert de Pékin.

Les chiffres d'affaires publiés la semaine dernière par plusieurs constructeurs sont venus confirmer la dégradation des ventes en Europe, où les immatriculations avaient accusé en septembre leur plus forte baisse en un an. (voir )

Renault a prévenu jeudi que ses ventes mondiales risquaient de baisser en 2012 après une chute de 13% de ses ventes au troisième trimestre ( ), PSA, en pleine restructuration, a vu son chiffre d'affaires reculer de 3,9% au troisième trimestre et ses ventes en volume de 6,3% hors éléments détachés et Daimler a averti sur ses résultats 2012 et 2013.

Même Volkswagen (-0,69%), pourtant considéré comme un constructeur plus solide que ses concurrents, souffre, son bénéfice d'exploitation ayant baissé de 19% eu troisième trimestre. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gilles Guillaume)