Honda, affecté par la Chine, réduit ses prévisions de résultats

lundi 29 octobre 2012 08h27
 

TOKYO, 29 octobre (Reuters) - Honda a réduit lundi de 20% sa prévision de bénéfice net pour l'exercice en cours en raison de la chute de ses ventes en Chine, conséquence du différend entre Pékin et Tokyo sur un groupe d'îlots dans la mer de Chine orientale.

Le constructeur automobile japonais ne prévoit plus qu'un résultat de 375 milliards de yens (3,64 milliards d'euros) sur l'exercice clos fin mars 2013, au lieu d'un objectif précédent de 470 milliards.

Le bénéfice net de la période juillet-septembre a atteint 82,2 milliards, en hausse de 36,1% par rapport à la même période de 2011 quand l'industrie japonaise se remettait du séisme et du tsunami du mois de mars.

Le consensus de Thomson Reuters I/B/E/S, réalisé à partir des estimations de six analystes, était bien supérieur, à 107,2 milliards.

En 2011, le bénéfice net de Honda s'était établi à 211,5 milliards.

La campagne anti-japonaise en Chine s'est traduite par une chute des ventes de Honda, Toyota et Nissan, au profit notamment du sud-coréen Hyundai Motor et de l'allemand BMW.

Les ventes de Honda et de ses coentreprises chinoises ont baissé de 40,5% en septembre. Or le marché chinois représente 17% des ventes mondiales du constructeur selon des chiffres de 2011, soit son deuxième plus important débouché après les Etats-Unis.

Le cours de Bourse de Honda est tombé à des plus bas de neuf mois au moment des manifestations anti-japonaises en Chine mais s'est depuis repris, aidé en partie par le recul du yen.

Le titre n'en a pas moins dévissé de 4,65% lundi à la Bourse de Tokyo, dans des volumes étoffés, entraînant Nissan (-2,19%) et Toyota (-1,62%). Toyota publiera ses résultats trimestriels le 5 novembre et Nissan suivra le lendemain. (Yoko Kubota, Véronique Tison pour le service français)