Le voyagiste Fram n'attend pas de bénéfices avant 2015

vendredi 26 octobre 2012 15h39
 

PARIS, 26 octobre (Reuters) - Le voyagiste déficitaire Fram, pénalisé par une querelle d'actionnaires familiaux et la conjoncture, ne devrait pas renouer avec des bénéfices avant 2015, a déclaré vendredi le président du directoire Georges Colson, qui vient de reprendre les rênes de la société en pleine tourmente.

Le tour-operator toulousain, qui a régulièrement flirté avec les pertes ces dernières années, avait connu trois années de bénéfices entre 2007 et 2009 avant de tomber dans le rouge en 2010.

Fram a encore creusé en 2011 sa perte nette part du groupe à 23,5 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 441 millions, en recul de 8,5% comparé à 2010. Il comptait l'an passé 405.000 clients (-7,5% sur un an).

"Le cap c'est le retour à l'équilibre, puis aux bénéfices et ensuite la reconquête d'une part de marché qu'on a perdue", a souligné Georges Colson lors d'une conférence de presse.

Après une année 2013 "encore difficile", Fram compte être pratiquement à l'équilibre en 2014 et retrouver les bénéfices en 2015, a-t-il précisé.

Georges Colson, 75 ans, actionnaire à 40% de Fram, est redevenu président du directoire du groupe après avoir évincé Olivier de Nicola, nommé seulement en décembre 2011, sur des divergences concernant la stratégie à court terme du groupe.

Olivier de Nicola, ex-directeur général de Thomas Cook France, comptait, lui, sur un retour à l'équilibre dès 2013 hors coûts de restructuration.

Georges Colson, également président du Syndicat national des agences de voyages (Snav), avait déjà dirigé Fram de 1991 et 2005, avant de ne conserver que la présidence de son conseil de surveillance.

Il a précisé qu'un directeur général, qui sera choisi en interne, prendrait ses fonctions à la mi-décembre.   Suite...