17 octobre 2012 / 13:23 / il y a 5 ans

LEAD 2-BofA bénéficiaire au T3 malgré des exceptionnels

* Bénéfice de $340 millions en dépit d‘une charge de $1,6 md pour litiges

* Charges d‘exploitation en hausse de 1% malgré le plan de baisse des coûts

* La banque relève ses estimations de pertes pour rachat de créances (Avec précisions sur les pertes pour rachat de créances, cours de Bourse)

par Rick Rothacker

17 octobre (Reuters) - Bank of America a publié mercredi un modeste bénéfice au titre du troisième trimestre en dépit d‘une charge de 1,6 milliard de dollars (1,22 milliard d‘euros) liée à des poursuites judiciaires, la diminution des provisions pour créances douteuses ayant soutenu les résultats.

Les résultats montrent toutefois que le bilan de Brian Moynihan, le directeur général de la deuxième banque américaine, reste plombé par les acquisitions réalisées durant la crise financière.

Le mois dernier, le groupe avait annoncé accepter de débourser 2,4 milliards de dollars pour refermer un dossier judiciaire dans lequel il était accusé d‘avoir dissimulé des informations à ses actionnaires lors du rachat de Merrill Lynch en 2008.

Alors qu‘il avait déjà provisionné des fonds dans la perspective de ce réglement amiable, il avait expliqué le mois dernier que l‘accord définitif et divers autres éléments exceptionnels réduiraient son bénéfice du troisième trimestre de 28 cents par action.

En outre, des investisseurs qui avaient racheté des créances hypothécaires à la banque il y a des années, ont exigé que Bank of America rachète encore 4,98 milliards de dollars de ces créances titrisées. Ces demandes de rachat avaient porté sur 3,8 milliards de dollars au troisième trimestre de l‘an dernier.

La banque a précisé qu‘elle pourrait accuser des pertes allant jusqu’à six milliards de dollars au-delà des provisions déjà constituées sur les demandes de rachats de Fannie Mae , Freddie Mac et d‘investisseurs privés.

Lors d‘une conférence de presse, le directeur financier Bruce Thompson a ajouté que BofA avait encore des différends avec Fannie Mae et n’était pas parvenu à un arrangement avec la société de crédit immobilier contrôlée par l‘Etat.

Bank of America affichait des provisions de 16,3 milliards de dollars pour ces rachats de créances titrisées fin septembre.

Pour tenter de soutenir ses résultats, BofA a lancé en 2011 un vaste programme d’économies censé réduire ses dépenses annuelles de huit milliards de dollars et supprimer 30.000 postes.

Mais malgré ce plan, les dépenses d‘exploitation du groupe ont encore augmenté de près de 1% au troisième trimestre, à 17,54 milliards de dollars.

La période juillet-septembre se solde par un bénéfice de 340 millions de dollars (259 millions d‘euros), donnant un résultat par action nul, contre 6,2 milliards (56 cents/action) un an plus tôt, lorsque des cessions d‘actifs et des effets comptables avaient au contraire dopé les profits.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait une perte par action de sept cents mais il n’était pas certain dans l‘immédiat que ce consensus puisse être comparé au résultat publié.

Vers 17h45 GMT, l‘action Bank of America cédait 0,42% à 9,42 dollars alors que l‘indice S&P regroupant les valeurs financières prenait 0,75%. (Rick Rothacker, Nicolas Delame, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below