LEAD 1-Roche confiant pour sa croissance future après un bon CA

mardi 16 octobre 2012 09h15
 

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

ZURICH, 16 octobre (Reuters) - Roche Holding a annoncé mardi un chiffre d'affaires du troisième trimestre supérieur aux attentes, grâce à la bonne tenue des ventes de traitements du cancer, tout en confirmant ses objectifs annuels.

Dans les premiers échanges à la Bourse de Zurich, l'action Roche avançait de 0,33% à 184,5 francs suisses, évoluant en ligne avec l'indice regroupant les valeurs pharmaceutiques européennes (+0,31%).

Sur la période, le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique suisse a augmenté de 15% à 11,271 milliards de francs suisses (9,32 milliards d'euros) alors que les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 11,124 milliards de francs.

Les ventes de la division pharma ont également dépassé les prévisions, sous l'impulsion des trois principaux médicaments contre le cancer de Roche (MabThera, Avastin et Herceptin) et de l'Actemra contre l'arthrite rhumatoïde, dont les ventes ont bondi de 27%.

Ces bons résultats ont compensé le déclin des ventes d'autres traitements comme le Lucentis contre la dégénérescence maculaire et le CellCept, prescrit aux patients ayant reçu une transplantation d'organe.

Roche se dit aussi optimiste pour son nouveau médicament Perjeta, contre le cancer du sein, qui a été homologué en juin par les autorités américaines et en lequel beaucoup voient un futur "blockbuster" pour le groupe bâlois.

Roche espère obtenir également l'homologation d'un autre traitement contre le cancer du sein, le T-DM1, dans l'Union européenne et aux Etats-Unis.

Le groupe suisse, qui lance la "saison des résultats" du secteur pharmaceutique, a réaffirmé que son chiffre d'affaires devrait croître entre 0% et 5% sur 2012, à taux de change constants, et que son résultat brut devrait progresser de près de 10%.

La plupart des traitements de Roche ne sont pas menacés par la concurrence des génériques, le groupe étant à l'abri des expirations de brevets qui frappent d'autres grands noms du secteur comme Sanofi. (Caroline Copley, Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)