Infosys-Nouvelle déception sur les prévisions, recul du titre

vendredi 12 octobre 2012 10h48
 

BANGALORE, 12 octobre (Reuters) - Infosys, numéro deux indien des services informatiques, a une nouvelle fois pris de court les investisseurs en faisant état vendredi d'une rentabilité inférieure aux attentes et en se montrant très prudent sur ses perspectives annuelles.

A la suite de ces annonces, l'action Infosys perdait vers 8h45 GMT 6,0% à 2.380 roupies, ce qui porte le recul du titre depuis le début de l'année à environ 13%. L'indice du secteur technologique indien cédait de son côte 3,02%.

Le secteur des services informatiques en Inde, qui propose des prestations en sous-traitance à toutes les grandes multinationales et pèse quelque 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires, pâtit d'un tassement de la demande occidentale et d'une concurrence croissante au niveau mondial.

Infosys a dit s'en tenir à une prévision de chiffre d'affaires d'au moins 7,34 milliards de dollars, soit une hausse de 5%, pour l'exercice fiscal 2012-2013 clos fin mars, ne modifiant pas son objectif abaissé en juillet.

Il y a trois mois, le groupe avait en effet dit ne tabler plus que sur une hausse de 5% de ses ventes contre une estimation initiale d'une croissance de 8% à 10%.

En raison des effets de change, le groupe a revu à la baisse son bénéfice par action, de 3,03 dollars à 2,97 dollars par titre boursier américain (American Depositary Share)

"Les perspectives restent mitigées en matière de résultats (...)", a déclaré Ankur Rudra, analyste chez Ambit Capital.

Infosys, qui compte parmi ses clients de grandes multinationales comme Procter & Gamble ou Volkswagen, a dégagé sur la période juillet-septembre un bénéfice net de 23,7 milliards de roupies (347 millions d'euros) contre 19,06 milliards de roupies un an plus tôt.

Le consensus donnait un bénéfice net légèrement plus élevé, de 23,18 milliards.

La marge opérationnelle a en revanche reculé de 160 points de base par rapport au trimestre précédent, à 26,3%. (Harichandan Arakali, Benoit Van Overstraeten pour le service français)