LEAD 1-SALON-L'objectif de vente des A380 difficile à atteindre

mardi 11 septembre 2012 00h34
 

BERLIN, 11 septembre (Reuters) - L'objectif de vente du très gros porteur A380 en 2012 sera difficile à atteindre, la découverture de fissures dans les ailes ayant échaudé des clients potentiels, a déclaré le président exécutif d'Airbus Fabrice Brégier.

"Nous avons un objectif de 30 avions mais nous aurons sans doute quelques difficultés à l'atteindre", a-t-il déclaré à des journalistes lundi soir, à la veille de l'ouverture du Salon de l'aéronautique ILA de Berlin.

Ces propos font écho à de précédentes déclarations faites par le président exécutif d'EADS, société-mère d'Airbus, Tom Enders et par le directeur commercial d'Airbus John Leahy.

Brégier s'est dit toutefois confiant en la capacité de l'A380 d'attirer l'attention des compagnies aériennes malgré les fissuers qui ont été découvertes sur les ailes de certains des gros porteurs, nécessitant des inspections et des réparations, lorsque le problème a été décelé.

Certains clients hésitent à reprendre leurs A380 avec une réparation provisoire élaborée par le constructeur jusqu'à ce qu'une solution définitive soit trouvée en 2014.

"Je pense que nous pourrons obtenir de nouveaux clients pour l'A380", a-t-il dit. "Je pense aussi que certains de nos clients existants vont placer de nouvelles commandes. Je ne pense pas que le 747-8 (NDLR - de Boeing ) sera un énorme concurrent (de l'A380)".

Brégier détecte par ailleurs un solide potentiel pour l'A380 en Chine, pays qui, selon lui, dépassera les Etats-Unis dans les 20 années à venir, en termes de commandes potentielles en valeur.

Le président exécutif d'Airbus s'est récemment rendu en Chine avec la chancelière allemande Angela Merkel pour discuter avec des clients, alors que Pékin et Bruxelles nourrissent un contentieux sur lessystème d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre (ETS) appliqué par l'Union européenne.

Si ce contentieux n'est pas résolu, Airbus devra réduire son objectif de production de l'A330 très bientôt, a souligné Brégier.

Airbus a dit cette année qu'il ne pourrait augmenter la production de l'A330 à 11 par mois au deuxième trimestre 2014 que si l'opposition de la Chine et d'autres pays aux ETS de l'UE n'avait pas de conséquences sur les commandes.

Brégier a bon espoir que ce contentieux soit résolu. "On réalise qu'aboutir à une impasse ne serait pas raisonnable". (Victoria Bryan et Maria Sheahan, Wilfrid Exbrayat pour le service français)