AVANT-PAPIER-Air France-Sprint final pour éviter le conflit social

mercredi 20 juin 2012 16h43
 

* La direction présentera jeudi les sureffectifs estimés d'ici 2015

* Environ 5.000 postes pourraient être supprimés

* Des mesures spécifiques pour les pilotes

* Des ouvertures de capital seraient à l'étude, dont celle de Servair

par Cyril Altmeyer

PARIS, 20 juin (Reuters) - A la veille d'un comité d'entreprise crucial, les négociations se tendent entre la direction d'Air France et les syndicats, qui rejettent tout licenciement sec dans le cadre du plan de redressement de la compagnie aérienne.

La direction de la compagnie française, largement responsable des pertes du groupe franco-néerlandais Air France-KLM, devrait chiffrer jeudi matin à environ 5.000 postes les sureffectifs dans son plan "Transform 2015" visant à réduire de 20% ses coûts d'ici fin 2014, selon les estimations circulant en interne.

Pour économiser un total de deux milliards d'euros d'ici fin 2014 et réduire sa dette d'autant, le groupe franco-néerlandais, dont l'Etat français détient 15,9%, compte réduire à la fois ses investissements, sa flotte et ses effectifs.

"Les négociations se déroulent au pas de course. Cela se tend à mesure que les négociations approchent de la fin", a observé Béatrice Lestic, secrétaire générale de la CFDT d'Air France.   Suite...