Air France-Les syndicats dénoncent des négociations "à la hussarde"

mercredi 13 juin 2012 15h22
 

* Le chiffrage des sureffectifs attendu lors d'un CCE le 21 juin

* Les négociations seront closes le 29 juin

* Jusqu'à 350 postes de mécaniciens pourraient être supprimés d'ici 2014

par Cyril Altmeyer

PARIS, 13 juin (Reuters) - Air France devrait annoncer le 21 juin le chiffrage des sureffectifs qu'elle prévoit de réduire, huit jours seulement avant la fin prévue de négociations qui n'ont véritablement démarré qu'au début de cette semaine, un calendrier qui conduit les syndicats à dénoncer une volonté de passage en force de la compagnie.

Air France-KLM, numéro deux européen du transport aérien, dont l'Etat français détient 15,9%, a présenté en janvier un plan destiné à économiser deux milliards d'euros d'ici fin 2014 afin de réduire sa dette d'autant, en réduisant à la fois ses investissements dans sa flotte et ses effectifs.

La compagnie Air France, plus mal en point que KLM, annoncera le 21 juin lors d'un comité central d'entreprise (CCE) un "point d'étape" sur le plan visant à réduire de 20% les coûts dont elle a la maîtrise d'ici 2014, avec un chiffrage des sureffectifs, a-t-on appris de sources syndicales.

Une porte-parole d'Air France-KLM n'a pas souhaité faire de commentaire.

Le rythme des négociations devrait s'accélérer singulièrement après le deuxième tour des élections législatives dimanche prochain pour toucher le coeur du sujet: la révision des accords d'entreprise et un possible plan de départs volontaires.   Suite...