Facebook-Morgan a abaissé ses prévisions juste avant l'introduction

mardi 22 mai 2012 18h18
 

par Alistair Barr

22 mai (Reuters) - Morgan Stanley a peut être contribué au naufrage de l'entrée en Bourse de Facebook, livrant, contre toute attente, des informations négatives sur le groupe de réseau social à ses principaux clients peu avant la mise sur le marché.

La soudaine prudence de Scott Devitt, analyste spécialiste d'internet chez Morgan Stanley, alors que la présentation de l'IPO était en cours a choqué, ont déclaré deux investisseurs avertis de la révision des prévisions.

Selon eux, l'attitude de Morgan Stanley, chef file de l'IPO, a peut être contribué à la médiocre performance de l'action Facebook, qui a plongé de 10% lundi.

Mardi vers 16h10 GMT, le titre perdait encore 5,2% à 32,30 dollars, pour un cours d'introduction à 38 dollars, après avoir touché un plus bas à 30,98 dollars, selon des données Reuters.

Le changement de prévision de Morgan Stanley est intervenu après l'enregistrement auprès de l'autorité des marchés financiers américains d'un prospectus modifié dans lequel Facebook faisait part de sa prudence sur les perspectives de croissance de son chiffre d'affaires en raison de l'évolution des pratiques de ses membres.

Ces derniers sont de plus en plus nombreux à privilégier leurs téléphones mobiles, sur lesquels la publicité rapporte moins que sur les ordinateurs.

"Cela s'est produit pendant la présentation. En dix ans, je n'ai jamais vu cela", a déclaré une source au sein d'un fonds d'investissement faisant partie des clients avertis par Morgan Stanley.

Selon des sources proches du dossier, JPMorgan et Goldman Sachs, qui ont aussi garanti le placement des titres Facebook mais à un degré moindre, ont également abaissé leurs prévisions sur les perspectives de Facebook.

Morgan Stanley a refusé de commenter ces informations de même que JPMorgan et Goldman. (Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny)