Yell chute en Bourse sur des perspectives sombres

mardi 22 mai 2012 12h00
 

22 mai (Reuters) - Le titre Yell chutait de plus de 15% mardi en fin de matinée après l'annonce par le groupe britannique d'annuaires téléphoniques d'une perte annuelle imposable de 1,42 milliard de livres (1,76 milliard d'euros).

Vers 09h45 GMT, l'action Yell perdait 15,82% à 2,7 pence alors que la Bourse de Londres avançait de 0,82%.

La perte s'explique notamment par une charge de dépréciation passée sur ses activités aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Espagne, au Chili et au Pérou, des pays où Yell s'était développé en partie par des acquisitions.

"L'avenir des activités dans l'imprimé est très différent aujourd'hui de ce qu'il était il y a cinq ou six ans, au moment où ces rachats ont eu lieu", a déclaré Mike Pocock, directeur général du groupe.

En plus d'une activité historique sur le déclin, Yell doit faire face à l'arrivée à échéance d'ici deux ans d'une bonne partie de sa dette de deux milliards de livres.

Pour faire face à ces difficultés, le groupe passe en revue les manières d'arriver à une nouvelle structure de capital - Yell a demandé à Goldman Sachs et à Greenhill de le conseiller à ce sujet - tout en accélérant sa mue vers une entreprise essentiellement focalisée sur les activités en ligne, regroupées sous le nom hibu plc. (Brenton Cordeiro, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Danielle Rouquié)