May 15, 2012 / 10:24 AM / 5 years ago

Japon-Les "mégabanques" s'attendent à une baisse de leurs profits

5 MINUTES DE LECTURE

TOKYO, 15 mai (Reuters) - Les trois premières banques japonaises ont publié mardi des résultats annuels en nette amélioration et supérieurs aux attentes mais s'attendent à une année difficile, deux d'entre elles prévoyant une baisse de leurs profits en raison d'une conjoncture économique défavorable à la demande de crédit.

Les "mégabanques" que sont Sumitomo Mitsui Financial Group , Mizuho Financial Group et Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG), ne devraient pas bénéficier cette année des importantes plus-values obligataires et du taux très bas des créances douteuses qui ont soutenu leurs résultats ces dernières années.

La demande de prêts devrait rester anémique au Japon, qui peine à s'extraire de la déflation, ce qui rend les groupes bancaires dépendants de leurs activités à l'international.

"Je pense que les prêts à l'étranger seront le moteur, donc il faudra voir comment les banques parviennent à augmenter les volumes de prêts à l'étranger. Ce sera l'élément clé qui décidera de l'évolution des bénéfices des banques", commente Chikako Horuchi, directeur des institutions financière de Fitch Ratings.

Au quatrième trimestre de l'exercice 2011-2012 (janvier-mars), les résultats des banques japonaises, massivement investies sur les marchés actions, ont notamment été dopés par la hausse de 19,3% de l'indice Nikkei.

Compte tenue de leur faible exposition à la dette souveraine en zone euro, ces bons résultats étaient attendus par le marché.

Mitsubishi UFJ Financial Group a annoncé un bénéfice net en hausse de 68% pour 2011-2012, soutenu par un gain exceptionnel sur sa participation dans Morgan Stanley. Mais le groupe prévoit une baisse de ses résultats pour l'exercice en cours.

LES RÉSULTATS DE MUFG DOPÉS PAR MORGAN STANLEY

La première banque nippone en termes d'actifs a engrangé 290 milliards de yens de la conversion d'actions préférentielles de Morgan Stanley acquises en 2008. Elle a réalisé un bénéfice net de 981,3 milliards de yen en 2011-2012 (9,55 milliards d'euros), en forte hausse par rapport aux 583,1 milliards de 2010-2011.

Pour l'exercice en cours, MUFG prévoit un bénéfice net de 670 milliards de yen, un chiffre conforme aux attentes (651,5 milliards) des 16 analystes interrogés par Thomson Reuters.

De son côté, Mizuho Financial Group a annoncé un bénéfice net pour l'ensemble de l'exercice de 484,52 milliards de yen, en hausse de 17,2% par rapport à l'exercice précédent.

Pour le seul quatrième trimestre, la deuxième banque du Japon en termes d'actifs, a annoncé un bénéfice net de 213,5 milliards de yen, en net redressement par rapport à la perte de 8,8 milliards de yen essuyée un an auparavant.

Pour l'exercice en cours, Mizuho a un objectif de bénéfice net de 500 milliards de yen, supérieur aux 374,2 milliards de yen attendus par 16 analystes interrogés par Thomson Reuters.

Sumitomo Mitsui a publié pour sa part un bénéfice net annuel de 518,54 milliards, contre 475,9 milliards en 2010-11, soutenu notamment par des gains de trading sur le marché obligataire.

Le numéro trois du secteur prévoit un recul de 7,4% à 480 milliards de yen de son bénéfice net pour l'exercice en cours, un chiffre toutefois supérieur aux 441,2 milliards de yen attendus par les 13 analystes interrogés par Thomson Reuters. (Taiga Uranaka, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below